Installation du C.AP.F.I.N.A.PTA-Bénin : Le collectif des acteurs de la filière anacarde voit le jour

5 Nov, 2017 | Par | Rubrique : Actualité nationale, Afrique, Economie
Le Bureau Exécutif National du Collectif des Acteurs Portuaires de la Filière Noix d’Anacarde et autres Produits Tropicaux et Agricoles du Bénin (C.AP.F.I.N.A.PTA-Bénin) a été installé dans l’après-midi de ce jeudi 26 octobre 2017 à la Chambre de Commerce et d’Industrie du Bénin.
Ce creuset qui s’est fixé pour objectif de défendre les intérêts professionnels matériels et moraux de la corporation des exportateurs de noix d’anacarde et autres produits tropicaux et agricoles a une existence légale selon Aventin Houngbédji, le secrétaire général du collectif.
Il a été enregistré au ministère de l’Intérieur sous le N°060/MISP/DC/SGM/DAIC/SAAP-ASSOC/SA. Il a également été publié au journal officiel de la République du Bénin du 15 juin 2017.
Selon Fiacre Gnagnadohoué Lanlenou , le président du collectif, le choix du 26 octobre qui représente pour le Bénin le jour historique où un coup d’Etat a amené à la tête du Dahomey d’alors, le feu général Mathieu Kérékou instaurant la révolution n’est pas un hasard. « La différence ici est que le Collectif des Acteurs Portuaires de la Filière Noix d’Anacarde et autres Produits Tropicaux et Agricoles du Bénin (C.AP.F.I.N.A.PTA-Bénin) n’opère pas une révolution militaire, mais plutôt, une révolution osée et responsable dans le secteur noix d’anacarde que nous jugeons agonisant » a-t-il fait remarquer.
Pour lui le gouvernement du Bénin n’est en rien responsable des maux dont souffre le secteur anacarde. Le malheur de ce secteur est dû à ses acteurs. Il n’a pas manqué de rappeler toutes les luttes intestines qui ont eu lieu entre acteurs avant de faire quelques recommandations aux autorités politico-administratives.
Il demandera au président de la République de s’inspirer du modèle Rwandais et de lancer les pépinières avec 500 jeunes encadreurs, à travers la promotion des variétés améliorées à fort rendement récoltables en 5 ou 6 ans. Il invitera enfin le président de la République à exploiter la vallée de l’Ouémé au profit de la jeunesse et de la filière anacarde. « Votre projet de lancer des milliers de jeunes avec du matériel agricole adéquat dans la vallée de l’Ouémé doit être mis en branle, afin que le Bénin puisse atteindre ses objectifs d’autosuffisance alimentaire » suggère-t-il.
Nazaire Dossa, le Haut Conseiller de la République au Conseil économique et social invitera le Collectif à ne pas être une association de plus. Mais de rehausser l’image du pays en exportant des produits de qualité.
Par Armel TOGNON
La liste des membres du bureau :
1- PRESIDENT :                                                      LANLENOU Fiacre
2- VICE PRESIDENT :                                           HOUETCHEKPO Ambroise
3- SECRETAIRE GENERAL :                               HOUNGBEDJI V. Aventin
4- SECRERAIRE ADJOINT :                                AKOTEGNON Janvier
5- TRESORIER GENERAL :                                  HOUEDANOU Arnaud
6- TRESORIER ADJOINT :                                   KPOMANLEGNI Bibiane
7- SECRETAIRE A LA COMMUNICATION :    LOKOUN Arnaud
8- SECRETAIRE A L’ORGANISATION :            ADJADJINOU J. Prudencio
9- 2eme SECRETAIRE A L’ORGANISATION : OKE Dominique
10- 1ER CONSEILLER :                                          KPADONOU Franck
11- 2eme CONSEILLER :                                        WANGNINOUN Claude
COMMISSAIRE AU COMPTE :                           AHOUNOU Joseph
COMMISSAIRE AU COMPTE ADJOINT :        HOUNKPOSSO Brice

    Laissez une réponse