Gestion de la Caisse Nationale de Sécurité Sociale EUSTACHE KOTIGAN VEUT-IL PRENDRE SA PART ?

26 Fév, 2017 | Par | Rubrique : A la une, Economie, Manchette

Nommé par Conseil des ministres en décembre 2016 pour présider le conseil d’administration de la caisse nationale de sécurité sociale (CNSS), Eustache KOTIGAN, en moins de deux mois de présidence effective, commence déjà par inquiéter les salariés du Bénin. Les fonds déposés à la cnss sont, en réalité, des cotisations des travailleurs.

Composé de représentants des travailleurs, du patronat et de l’exécutif, le conseil d’administration de la cnss a pour fonction fondamentale de définir les grandes lignes de gestion de la cnss. Malheureusement, en quelques semaines seulement de présidence, on note des comportements du KOTIGAN qui inquiètent très sérieusement.

D’après des informations très sérieuses, la cnss sera en danger si son conseil d’administration veut continuer avec sa gouvernance actuelle. D’abord, c’est au sein même du conseil d’administration que Eustache KOTIGAN risque de connaître ses premiers revers, apprend-on.

Menaces du Personnel de saisir Patrice TALON

En effet, on apprend que les décisions importantes engageant la santé financière de cet Etablissement ne sont pas prises selon les bonnes règles de gestion. Ensuite, on note des indices de véritables délits d’initiés à cause de certaines positions prises par Eustache KOTIGAN, or le président du conseil d’administration a une influence certaine sur le directeur général.

Toujours selon nos informations, c’est la santé financière de la cnss qui préoccupe davantage son actuel président de conseil d’administration en lieu et place de son renforcement institutionnel. Et si les choses devraient se confirmer, le torchon risque de brûler entre ce conseil d’administration et le personnel.

A défaut d’une prompte réaction du syndicat qui serait un vassal du président du conseil d’administration, ce sont les travailleurs, eux-mêmes, qui menacent de sonner l’alerte afin de solliciter l’intervention personnelle de Patrice TALON car Eustache KOTIGAN est un très proche de l’actuel du gouvernement.

D’après les mêmes sources, rien de bon ne peut encore être espéré du côté de ce syndicat dont les principaux responsables sont des adeptes du « Bénin Révélé ». Donc, pour sauver la cnss, rien ne pourra être attendu d’un tel syndicat. D’ailleurs, les mauvaises langues estiment que l’actuel directeur général de la cnss, Dramane DIATEMA, ainsi que le secrétaire général du syndicat de la cnss, Gilbert BOCCO (encore un autre ?), sont totalement impuissants face aux dérives qui s’observent.

Affaire à suivre …

Par Boris FANNOU

 

Laissez une réponse