Bénin : Les gains de la loterie nationale désormais soumis au fisc

15 Fév, 2017 | Par | Rubrique : A la une, Afrique, Economie, Manchette

Ni les gains découlant des jeux de hasard au Bénin ne seront plus remis intégralement et en totalité aux bénéficiaires. L’annonce a été faite par le directeur général des impôts en cette fin du mois de janvier au cours de la rencontre des patrons d’entreprises réunis pour mieux s’imprégner de la nouvelle loi des finances exercice 2017.

Le gain des jeux de hasard est désormais soumis à une fiscalité. 15% à déposer dans les caisses du contribuable béninois pour avoir joué et gagné un des jeux organisés par la Loterie Nationale du Bénin (LNB). Cette disposition mise en place et d’ailleurs en exécution figure dans la liste des nouveautés de la loi des finances exercice 2017 du régime du Nouveau départ.

Selon les explications du directeur général des impôts, Nicolas Yénoussi, une telle retenue fiscale permettra au pays d’engranger assez de ressources financières pour le financement des grands travaux contenus dans le Programme d’Action du Gouvernement exercice 2016-2021. « Cette nouvelle disposition n’est pas encore certes vulgarisée mais nous espérons bien compter sur vous, vous qui êtes des chefs d’entreprises pour ce travail. Et nous avons aussi voulu profiter de cette opportunité, utiliser ce canal d’information, pour le porter à la connaissance des citoyens béninois », a déclaré Nicolas Yénoussi devant les opérateurs économique nationaux réunis fin janvier 2017 à Cotonou.

Pour le directeur, « si les travailleurs sont soumis au fisc et qu’il y a de retenu sur leur salaire pour la caisse de l’Etat, il est alors important de prélever ce pourcentage des gains obtenus sans grand effort ».

Cet argument n’est pas du goût de certains Béninois qui estiment « que le Bénin veut passer maître dans l’art d’innover ». Mais malheureusement, même le mécontentement qui s’observe dans cette opinion publique quant à cette nouvelle disposition ne pourrait plus avoir gain de cause puisque les parlementaires ont déjà voté et adopté cette loi des finances exercice 2017 qui est d’ailleurs entrée en vigueur depuis le 1er janvier 2017.

Pour le directeur de la loterie nationale du Bénin, Gaston Zossou, « c’est aussi une manière bien appropriée de contribuer à la réalisation des projets contenus dans le Programme d’Action du Gouvernement (PAG) ». Les Béninois en l’occurrence les furies des jeux de hasard sont désormais averties et savent que leur gain est assujetti à des taxes qu’ils devront payer au Trésor public.

Par Josaphat D. B. FINOGBE

Laissez une réponse