TCHAD : Faute d’argent, Idriss Deby prolonge le mandat des députés pour une durée indéterminée

8 Fév, 2017 | Par | Rubrique : Afrique, Message, Politique

Le président tchadien Idriss Deby a surpris la classe politique de son pays. Au cours d’une conférence de presse organisée ce jeudi à Ndjamena, il a annoncé le report des législatives prévues cette année. Les élections n’auront pas lieu avant 2 ans et le mandat des députés en fonction est prolongé pour une durée indéterminée.

_Les élections présidentielles ont coûté 52 milliards_

Le Tchad fait face à des difficultés financières et n’est pas en capacité d’organiser les élections législatives dans les délais constitutionnels. C’est en substance ce qu’Idriss Deby a annoncé à la presse hier.

« Le Tchad aujourd’hui peine à payer les salaires*. Les élections présidentielles (de 2016) nous ont couté 52 milliards FCFA. Aucun partenaire n’y a contribué, même matériellement, à part le Nigéria. Les élections coutent extrêmement cher. »

La chambre des députés qui compte 188 élus devait renouveler ses membres cette année après le scrutin législatif de 2011. Idriss Deby a cependant affirmé que ni en 2017 et certainement même en 2018, le Tchad n’organisera pas d’élections législatives. Face à la presse, Idriss Deby s’est montré peu rassurant sur la situation économique et financière de son pays.

« En période de vaches maigres, on ne peut rien faire. Faut attendre les beaux jours »

« Quand je dis que nous ne pouvons pas organiser les élections en 2017, même voir en 2018, pour ne pas mentir, c’est en prévision. Si nous n’avons pas les moyens, nous ne pouvons pas organiser les élections parce que ça va coûter une manne importante. Les élections législatives coûteront autant que les élections présidentielles, c’est trop de luxe en cette période. »

Avant de conclure, « En période de vaches maigres, on ne peut rien faire. Faut attendre les beaux jours ».

Surpris par la décision d’Idriss Deby, ses opposants l’accusent d’utiliser l’argument économique pour maintenir la très large majorité dont dispose son parti à l’Assemblée nationale. Sur les 188 députés qui siègent à l’Assemblée nationale du Tchad, 117 sont issus des rangs du Mouvement patriotique du salut (MPS), le parti d’Idriss Deby.

    Laissez une réponse