BENIN : Zoom sur les 9 membres de l’Arcep

8 Fév, 2017 | Par | Rubrique : A la une, Afrique, Economie, Manchette

Nouvelle page dans l’histoire de la régulation des télécommunications au Bénin. Elle est ouverte depuis le mercredi 11 janvier 2017.

Ce jour, sur proposition de la ministre de l’économie numérique et de la communication, le Conseil des ministres a procédé à la nomination des neuf membres de l’Autorité de régulation des communications électroniques et de la Poste. Ces neuf nouveaux membres viennent ainsi combler le vide laissé à la tête de l’Arcep depuis fin juillet.

Pour des raisons d’irrégularités et de vices de procédures, le Conseil des ministres du 27 juillet avait procédé à l’abrogation du décret portant nomination des membres de l’Arcep héritée du régime Yayi. Près de six mois plus tard, les neuf nouveaux conseillers du « Nouveau Départ » ont été désignés à l’issue d’un processus de sélection assez rigoureux mené par un cabinet réputé de la place.

Plusieurs dizaines de candidatures ont été enregistrées. Une liste des meilleures a été soumise au Gouvernement qui a ensuite procédé à la nomination des neuf nouveaux membres. Parmi eux, quatre sont issus de la diaspora béninoise et ont accepté de rentrer servir leur pays. On retrouve aussi dans le lot des personnes qui ont déjà officié à l’ARCEP sous l’ancien régime. Deux semaines après leur nomination, ils ont prêté serment le mardi 24 janvier à la Cour d’appel de Cotonou, conformément aux textes régissant l’institution. Le lendemain, ils ont été reçus en audience par le chef de l’Etat. Occasion pour l’actuel locataire de la Marina de les féliciter avant de leur indiquer les attentes du gouvernement.

L’Arcep nouvelle génération, dirigée par Flavien Bachabi, devra œuvrer à l’assainissement du secteur des Gsm, des communications électroniques et de la poste afin de permettre aux Béninois de bénéficier de services de qualité. Y arrivera t-elle ? En tout cas, le Cv des membres (voir ci-dessous) leur confère une certaine légitimité en matière de compétence.

Flavien BACHABI, Président ARCEP/BENIN :

Ingénieur des Télécommunications de formation, il entra à l’Office des Postes et Télécommunications du Benin (OPT) en novembre 1980, et y occupera successivement les fonctions de Chef de Division et de Directeur des Télécommunications avant d’entrer à l’Organisation internationale de Télécommunications par Satellite (Intelsat) à Washington DC en qualité de Directeur Régional Afrique en 1996. Il deviendra la même année Directeur du Groupe de Ventes « Africa ». Les années suivantes verront sa progression dans la hiérarchie d’Intelsat : Vice-Président Afrique, Vice- Président Afrique et Moyen-Orient, Vice-Président des Operations et des Relations Intergouvernementales, Président Directeur Général d’Intelsat Operations S.A, Luxembourg. Mr BACHABI est actuellement Directeur Général de la compagnie de communication par satellite « Africa Broadcast Satellite (Pty) Ltd, ABS ».

Mr BACHABI est également membre du Conseil Consultatif du Bureau de Développement des Télécommunications (BDT) de l’Union Internationale des Télécommunications (UIT) depuis 2013. Il commence aussi à l’ARCEP Bénin avec une longue expérience de collaboration avec des Organisations sous régionales et régionales pertinentes (ESMT, UEMOA, CEDEAO, UAT, UA, etc.), les institutions de régulation d’autres pays africains, et les principaux acteurs du secteur de la communication et des TIC

M. SECLONDE est titulaire d’un titre d’Ingénieur en Informatique, Option Réseaux Télécoms,  et d’une Maîtrise ès Sciences et Techniques en Génie Logiciel obtenus dans de prestigieuses écoles et universités du MAROC. Il a à son actif près de quinze (15) années d’expérience en Technologie de l’Information, en Gestion de Projet et Gestion des Risques dans différents secteurs d’activités notamment le secteur bancaire, les télécoms, le secteur portuaire, le développement international …

Il a démarré sa carrière comme Développeur JAVA au MAROC avant de prendre la tête d’une équipe de développement de logiciel au BÉNIN en qualité de Chef de Projet. Il a ensuite successivement travaillé en  qualité  d’Administrateur Système et Base de Données, Administrateur Réseaux Télécoms puis en qualité de Directeur du Département  Informatique et Chef de Projet Paiements Electroniques de la Filiale au BENIN d’un grand groupe bancaire basé dans les 8 pays de l’espace UEMOA et enfin de Directeur de Système d’Information et de la Monétique d’une Filiale d’un autre Groupe Bancaire quant à lui présent dans une dizaine de pays en Afrique et en Europe.

En qualité de Consultant Indépendant, il est intervenu comme Chargé de Projet, Architecte de Système d’Information, Gestionnaire de Risques et Spécialiste en Optimisation de Processus Métiers pour le compte de plusieurs organismes internationaux tels que le MILLENIUM CHALLENGE ACCOUNT, DEVELOPPEMENT INTERNATIONAL DESJARDINS, LA BANQUE MONDIALE, LE FAGACE pour ne citer que ceux-là.

Pour le compte de ALFINEX Group Inc. dont il est l’un des associés, il a assuré durant les deux dernières années, les responsabilités de Consultant Principal, Conseiller en Gestion de Projet Télécoms au sein de la Vice Présidence Ingénierie Recherche et Développement de VIDEOTRON, un Opérateur Télécoms Canadien.

Avant cela, il a travaillé activement avec la Banque Mondiale et l’ensemble des acteurs du secteur au travers du projet WARCIP, à l’atterrissage du deuxième câble sous-marin du BÉNIN et le démarrage des activités de BÉNIN ACE GIE, mais aussi la mise en place de l’IXP national.

Fort de son expérience, il assure depuis quelques années des formations sur la gestion de projet suivant des standards internationaux tels que ceux du PMI et est accrédité depuis peu pour des formations certifiantes PECB sur différentes normes ISO en collaboration avec des partenaires PECB à l’échelle internationale.

Mme Fifatin Carrelle TOHO-ACCLASSATO, Vice-Présidente ARCEP/BENIN

Titulaire d’un Diplôme d’Etudes Approfondies ( DEA) en Droits de l’Homme à l’Université d’Abomey- Calavi, et d’un Diplôme d’Étude Supérieures Spécialisées (DESS) en Technologie de l’Information et de la Communication (TIC) à l’Université du Québec à Montréal (UQAM/ CANADA), elle a une Maîtrise en droit privé doublée d’un diplôme de Technicien Supérieur en Informatique de Gestion (DTS), obtenu à l’Institut National d’Economie (INE actuel ENEAM). Elle est enseignante chercheur en droit des télécommunications avec une Thèse de doctorat déposée en instance de soutenance en droit privé option régulation des communications électroniques.

Elle a acquis de l’expérience tout au long de sa carrière et ce, pendant quatorze (14) ans, dans les domaines de la communication électronique, la gestion des risques informatiques, l’audit international des systèmes d’information, l’élaboration des cadres réglementaires et de contrôle des communications électroniques,  la protection des données personnelles et la cybersécurité.

Au Ministère de l’Economie Numérique et de la Communication, elle a successivement occupé les postes de Directrice de la réglementation et des affaires juridiques, de chef section qualité à l’Autorité Transitoire de Régulation des Postes et Télécommunication ( ATRPT).

Elle est Directrice de la recherche à ISACA (Information Systems Audit and Control Association) Montréal, et Directrice de l’Expertise et du Contrôle à la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés (CNIL).

Mme Makoumin Nina Esther GANDJI, Conseiller

Contrôleur de Gestion, Titulaire d’un  MASTER en Audit interne et contrôle de gestion, Technicienne Supérieur (DTS), sortie de l’ENEAM Option GESTION dans la filière  Gestion des Entreprises elle totalise plus de 11 années d’expérience professionnelle certaine en particulier dans l’industrie des télécoms.

M. Beau-Clair Isidore VIEIRA

Il est Expert en ingénierie des systèmes d’information et en formulation des politiques et stratégies de Développement des TIC pour les pays en développement. Il est spécialisé dans l’alignement stratégique des systèmes d’informations au processus métiers des grandes administrations étatiques.

Il est un grand activiste de internet et membre fondateur de l’Internet society au Bénin et à Québec et Forum sur la Gouvernance de l’Internet.

Il a travaillé pendant plus de vingt ans dans plus d’une dizaine de pays africains pour de nombreuses organisations internationales (PNUD, UE, CRDI, Banque Mondiale…) et a occupé des postes prestigieux au Bénin et à l’international parmi lesquels on peut citer :

i) Conseiller Technique aux Télécoms et aux TIC du Ministre des TIC ;

ii) Directeur Général des Communications Electroniques et de la Poste ;

iii) Coordonnateur National du Programme d’Appui au secteur des TIC (PNUD) ;

iv) Directeur du Centre des Ressources informatiques au projet CLEF/TMG (USAID)…

C’est fort de ce parcours qu’il va apporter au système de régulation du Bénin toutes ces expériences venues des organisations internationales et celles provenant des pays d’Amérique du Nord (Canada), de l’Asie (Corée du Sud) et pays africains (Sénégal, Côte d’Ivoire, Rwanda, RDC….)

M. Hakim APITHY, Conseiller ARCEP

BSEE, MSEE, Monsieur Hakim APITHY est ingénieur en Télécommunications totalisant plus de 12 ans d’expérience alliant la recherche et le développement, l’architecture des réseaux, la gestion des grands projets NTIC. Récemment consultant chez Accenture au Canada, Hakim APITHY est également expert certifié CCIE 38072.

Fanta SANGARE BOURAIMA

Ingénieure en informatique, master professionnel en sciences de l’information et de la communication, mémoire en instance de soutenance dans le cadre d’un master professionnel en régulation et politique des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC), dix-neuf (19) ans d’expérience professionnelle.

Depuis plus de quatorze (14) ans, j’ai non seulement participé à la régulation du secteur des Communications Electroniques et de la Poste, mais aussi accompagné le processus d’assainissement et de redressement de ce secteur.

De ce fait, j’ai une bonne connaissance dudit secteur ainsi que des missions et attributions de l’Autorité de Régulation des Communications Electroniques et de la Poste (ARCEP-BENIN) où j’ai occupé successivement les postes d’Assistante du Secrétaire Exécutif de janvier 2011 à août 2014, et de Directrice de la Régulation Postale de septembre 2014 au 10 janvier 2017.

J’ai donc séjourné six (06) ans au sein du Secrétariat Exécutif, Organe exécutif de l’Autorité de régulation où j’ai bénéficié de plusieurs stages et sessions de perfectionnement dont certains portent sur les thèmes ci-après :

– Régulation postale – Enjeux et perspectives

– Convergence des réseaux et services – Statut, rôle et organisation d’une autorité de régulation

– Renforcement de capacité en régulation des télécommunications

– Concepts et principes de réglementation du secteur – évolution des produits et services de télécommunications

– Service Universel

– Prise en main du modèle CMILT

Principales tâches accomplies :

– Mise en œuvre des missions de régulation postale de l’ARCEP.

– Élaboration et mise en œuvre des stratégies visant à améliorer la compétitivité du secteur postal.

– Contrôle du respect de la réglementation postale.

– Gestion des autorisations de services postaux.

– Interface entre l’ARCEP et les institutions internationales en charge du secteur postal (UPU, UPAP et autres institutions sous régionales) dans le cadre du développement des activités du secteur.

– Appui au Secrétaire Exécutif dans le suivi du traitement des dossiers et la mise en œuvre des diligences issues des sessions du Conseil de Régulation et leur exécution par les Directions concernées.

– Participation à la mise en œuvre des mesures d’assainissement et de redressement du secteur des Télécommunications, des TIC et de la Poste.

– Conduite du processus de planification du développement des activités dudit secteur

Diplômé du Conservatoire National des Arts et Métiers de Paris (CNAM) en informatique et réseaux multimédia, Léopold ADJAKPA a plus de 25 ans d’expérience dans le pilotage des systèmes d’information, de déploiement de réseaux de télécoms (fixe, mobile et de l’Internet), de l’audit du réseau d’accès et de la fiabilisation de données et la mise en place de solutions de gestion de l’exploitation et de maintenance des réseaux d’accès (réseaux fixes) en Europe, aux Etats-Unis et en Afrique.

Il a développé son expertise au sein de sociétés de services d’informatique  de conseil et d’intégration (Sema Group Télécom devenu ATOS, SOFRECOM, Cintel), d’équipementier télécom (Ericsson) et d’opérateurs de réseaux de télécommunications :

• Cable &Wireless Communication (Antigua & Barbados)

• Americell

• Vodafone (Roumanie)

• Bell Benin Communication

• Orange France, Côte d’Ivoire, Centrafrique et Mayotte.

Il a, par ailleurs, réalisé des missions de due diligence commerciale et technique pour la SONATEL et ses filiales au Mali, Guinée Conakry, Guinée Bissau.

Pour le compte de l’Autorité de Régulation de la Poste et des Télécommunications du Congo (ARPTC), il a mené une mission d’audit sur les déclarations des opérateurs sur les aspects suivants :

• Le niveau de réalisation des obligations contenues dans le cahier de charges de chaque opérateur.

• L’utilisation des fréquences allouées aux opérateurs.

Enfin, il a publié de nombreux articles sur les enjeux des TIC/télécoms et l’énergie et la problématique spécifique des réseaux africains. Il a également mené une réflexion sur les technologies de l’information et la communication en milieu rural avec la stratégie d’inclusion financière postale.

Directeur de Projets Télécoms / Expert – Architecte Réseaux Mobiles, 12 ans d’expériences

Titulaire d’un Diplôme d’Ingénieur Telecoms option Radiocommunications et Réseaux Mobiles obtenu à l’Ecole Supérieure de Génie des Télécommunications de Fontainebleau (France) en tant que Boursier d’Excellence du Bénin, Monsieur AGOUA a occupé principalement des fonctions d’Ingénieur Recherche et Développement, Chef de Projet, Expert-Architecte Réseaux Mobiles et Directeur de Projet Télécoms auprès du Groupe Orange en France.

Cette qualification est doublée d’une longue expérience et d’expertises. Ainsi, fort de l’expérience et de l’expertise acquises en architecture, déploiement de réseaux d’opérateurs mobiles et conception de solutions réseaux pour l’itinérance et/ou le Roaming, Monsieur AGOUA a piloté ces dernières années le lancement des principaux MVNO (Opérateurs Virtuels) sur le marché télécoms français pour le compte de l’opérateur historique Orange avec la résolution de toutes les problématiques réglementaires associées.

Le jeune consultant indépendant met ses douze années d’expériences dans le monde occidental au profit de son pays natal en qualité de Conseiller de l’ARCEP

    Laissez une réponse