SUSPENSION DE CHAÎNES TÉLÉ AU BÉNIN: les « m’as tu vu » s’exhibent

30 Nov, 2016 | Par | Rubrique : A la une, Manchette

patrice-talon-1er-aout-16-a

J’ai vu depuis sept mois une gouvernance sous un président où la chaîne publique, la télévision nationale a retrouvé ce qu’elle avait perdu pendant plus de 10 ans.

Dans ses entrailles, se pénètrent et s’interpénètrent les défilés tant des alliés du pouvoir que des acolytes de l’opposition. Une chaîne ouverte à tous; les critiques, les attaques, les soutiens y vont bon train. Une preuve vivante de la liberté d’expression et de redonner la chance à tous les citoyens de cette Nation de jouir du service public quel que soit leur bord.

Certaines stations privées devenues le nid de salissures des actions du pouvoir. Et pourtant !

J’ai vu  des spseudo opposants, nourris par le désir d’être cités parmi les vivants de ce pays, vociferer, tirer sur leur corde vocale pour pourfendre le gouvernement dans un style haineux, parfois avec des interventions d’une grossièreté sans nul autre pareil ; au nom de la démocratie, ils vivent librement pourtant.

Il a fallu que l’autorité de régulation de la communication rappelle à l’ordre certains hors la loi et siffle la fin du désordre pour que pris d’amnésie, les apprentis du désordre et vecteurs des germes de non développement y voient une dictature, une atteinte à la liberté d’expression, une ombre du gouvernement.

Quel message, quel combat voulez-vous porter en créant des rapprochements entre la décision d’une institution autonome et les actions d’une autre ?

Au lieu de passer le clair du temps à chanter une chanson qui ne serait dansée par les citoyens éveillés et  ayant déjà décodé le message de récupération caché derrière cette agitation, moi je vous conseillerais d’aller aider ces entreprises faussaires afin qu’elles  retrouvent la lucidité pour se rendre compte d’une évidence:  » la récréation est terminée ».

Le Bénin qui vient est différent de celui qui est passé.

*Arthur Henricot*

    Laissez une réponse