LES 22 PRÉSIDENTS AFRICAINS ASSASSINÉS PAR LA FRANCE DEPUIS 1963

22 Nov, 2016 | Par | Rubrique : Afrique, Economie, International, La Une, Politique

LES 22 PRÉSIDENTS AFRICAINS ASSASSINÉS PAR LA FRANCE DEPUIS 1963

 

francafrique-a

 

 

 

 

 

 
De *De Gaulle À Sarkozy*, les présidents Français ont sacrifié les indépendances africaines au profit de celle de la France. Pour quatre (4) raisons :

👉la première, c’est le rang de la France à l’ONU avec un cortège d’Etat clients qui votent à sa suite ;
👉la deuxième, c’est l’accès aux matières premières stratégiques (pétrole, uranium) ou encore (l’or, le bois, le cacao…) ;
👉la troisième, c’est le financement de la vie politique française, à travers des prélèvements sur l’aide publique au développement ou la vente des matières premières ;
👉et la quatrième raison, c’est le rôle de la France comme sous-traitant des Etats-Unis auprès des pays d’Afrique…… 🙊Donc, pour ces quatre raisons, *la France a mis en place un système qui nie les indépendances.* Et, c’est pour ces quatre raisons que *le sang a coulé sur le continent.*

*Depuis 1963 : Voici la liste des 21 présidents Africains, alors au pouvoir, qui ont été assassinés :*

– En 1963 : SYLVANUS OLYMPIO, de la RÉP. DU TOGO

– En 1966 : JOHN-AGUIYI IRONSI, de la RÉP. DU NIGERIA

– En 1969 : ABDIRACHID-ALI SHERMAKE, de la RÉP. DE SOMALIE

– En 1972 : ABEID-AMANI KARUMÉ, de la RÉP. DE ZANZIBAR

– En 1975 : RICHARD RATSIMANDRAVA, de la RÉP. DE MADAGASCAR

– En 1975 : FRANÇOIS-NGARTA TOMBALBAYE, de la RÉP. DU TCHAD

– En 1976 : MURTALA-RAMAT MOHAMMED, de la RÉP. DU NIGERIA

– En 1977 : MARIEN NGOUABI, de la RÉP. DU CONGO-BRAZZAVILLE

– En 1977 : TEFERI BANTE, de la RÉP. D’ETHIOPIE

– En 1981 : ANOUAR EL-SADATE, de la RÉP. D’EGYPTE

– En 1981 : WILLIAM-RICHARD TOLBERT, de la RÉP. DE LIBERIA

– En 1987 : THOMAS SANKARA, de la RÉP. DE BURKINA-FASO

– En 1989 : AHMED ABDALLAH, de la RÉP. DES COMORES

– En 1989 : SAMUEL-KANYON DOE, de la RÉP. DE LIBERIA

– En 1992 : MOHAMMED BOUDIAF, de la RÉP. D’ALGÉRIE

– En 1993 : MELCHIOR NDADAYÉ, de la RÉP. DU BURUNDI

– En 1994 : CYPRIEN NTARYAMIRA, de la RÉP. DU BURUNDI

– En 1994 : JUVÉNAL HABYARIMANA, de la RÉP. DU RWANDA

– En 1999 : IBRAHIM BARRÉ-MAÏNASSARA, de la RÉP. DU NIGER

– En 2001 : LAURENT-DÉSIRÉ KABILA, de la RÉP. DU CONGO-KINSHASA

– En 2009 : JOÃO BERNARDO VIEIRA, de GUINEE-BISSAU

– En 2011 : MOUAMMAR KHADAFI, de la REP. DU LIBYE

    Laissez une réponse