10 ingrédients alimentaires que vous ne devriez plus jamais manger

12 Juil, 2016 | Par | Rubrique : A la une, Message, Santé

90% des produits alimentaires que l’on trouve dans les supermarchés sont bourrés d’ingrédients transformés, sans valeur nutritive. La réalité est que ces ingrédients nous tuent progressivement, une bouchée à la fois. La bonne nouvelle est qu’il n’y a que vous pour choisir ce que vous mettez dans votre corps !

10 INGREDIENTS NOCIFS a

Vous voulez reprendre contrôle de votre alimentation et de votre santé ? Voici une liste des 10 ingrédients qu’il faut éviter à tout prix pour une alimentation sans toxines :

1. Le benzoate de sodium

Le benzoate de sodium est un additif alimentaire fréquemment utilisé pour empêcher la formation de moisissure dans les aliments. Mais quand il est utilisé avec de la vitamine C ou de la vitamine E, le benzoate de sodium produit du benzène – un composé organique cancérigène. De plus, le benzoate de sodium agit sur les mitochondries (les génératrices d’énergie de nos cellules), les privant d’oxygène. Il est aussi associé à un risque élevé du trouble du déficit de l’attention chez les enfants.

Quels sont les aliments à éviter ? Le benzoate de sodium est utilisé comme additif sous le nom E211. On en trouve dans les jus de fruit, les cornichons, les vinaigrettes commerciales et les condiments (extraits aromatiques, moutarde, etc.).

2. Le BHA (hydroxyanisole butylé) et le BHT (hydroxytoluène butylé)

Ce sont les antioxydants synthétiques les plus utilisés dans l’industrie alimentaire. On les utilise pour empêcher l’oxydation des huiles et des graisses. Les BHA / BHT sont soupçonnés d’être allergènes et cancérigènes. Pourtant, il existe une alternative naturelle au BHA / BTH : la vitamine E. D’ailleurs, la plupart des produits des magasins bio ont recours à la vitamine E pour remplacer le BHA / BHT.

Quels sont les aliments à éviter ? Le BHA est utilisé comme additif sous le nom E320 et le BHT sous le nom E321. Ils sont utilisés dans les chips, les céréales transformées, le saindoux, le beurre, les conserves de viande, la bière, les biscuits et le chewing-gum.

3. Le GMS (glutamate monosodique)

Le GMS est un additif alimentaire populaire. Il agit directement sur l’hypothalamus, la région du cerveau qui régule notre appétit. Le GMS génère une résistance à la leptine, « l’hormone de la satiété ». En d’autres mots, le GMS élimine la sensation que l’on ressent lorsque l’on n’a plus faim. Cela explique pourquoi tant de personnes sont accros au chips ! Le GMS est une excitotoxine. Cela signifie qu’il provoque une surproduction d’hormones. Notamment, il provoque une surproduction de dopamine. Par conséquent, cela crée une euphorie comparable à celle d’une prise de la drogue ! Le GMS est aussi associé à l’inflammation du foie et à la dysplasie.

Quels sont les aliments à éviter ? Le GMS est utilisé comme additif alimentaire sous le nom E621. On en trouve dans les soupes en conserve, la restauration rapide, les chips, la restauration chinoise, les sauces en conserve et les vinaigrettes commerciales.

4. Les édulcorants

Les édulcorants de synthèse remplacent le sucre. Une étude révèle que les édulcorants de synthèse agissent sur les bactéries qui se trouvent naturellement dans notre appareil digestif. Plus spécifiquement, les édulcorants stimulent les bactéries nocives qui augmentent le risque de diabète et d’obésité. Une étude révèle que le risque de décès suite à une maladie cardio-vasculaire augmente de 50% chez les femmes qui consomment 2 boissons édulcorées par jour.

Quels sont les aliments à éviter ? Les édulcorants de synthèse sont utilisés pour donner une saveur sucrée aux denrées alimentaires. On en trouve dans les sodas, les yaourts allégés, les jus de fruit, le chewing-gum et les bonbons.

Voici quelques édulcorants de synthèse populaires ainsi que leur code d’additif alimentaire pour les retrouver facilement dans la liste d’ingrédients : acésulfame potassium (E950), aspartame (E951), saccharine (E954) et sucralose (E955).​ Préférez les édulcorants naturels comme le miel.

5. Le bromate de potassium

Le bromate de potassium est utilisé comme additif alimentaire pour blanchir la pâte à pain et la rendre plus ferme. Le potassium de bromate est cancérigène. Il est connu pour provoquer le cancer des reins et de la thyroïde. En principe, il est complètement détruit lors de la cuisson. Néanmoins, on peut encore trouver des oligo-éléments dans les produits de pâtisserie industrielle.

Quels sont les aliments à éviter ? Le bromate de potassium est utilisé sous le nom E924. Heureusement, son utilisation comme additif alimentaire a été interdite en Union européenne, au Canada, au Brésil et en Chine. Mais pas aux États-Unis – à retenir si vous y voyagez ! On en trouve dans les sandwichs de restauration rapide, les pizzas surgelées et les produits de pâtisserie industrielle.

6. L’acrylamide

L’acrylamide est un produit de synthèse toxique. Elle apparaît « spontanément » lors de la cuisson de certains aliments à plus de 120 °C. C’est une molécule hautement cancérigène.

Quels sont les aliments à éviter ? Les aliments chauffés à plus de 120 °C, comme les chips, les frites, le café et les amandes grillées. Pour info, la fumée de cigarette contient aussi de l’acrylamide.

7. Le nitrite de sodium

Le nitrite de sodium est un additif alimentaire. On l’utilise en tant qu’agent conservateur. On l’utilise aussi pour « fixer » les couleurs des aliments transformés à base de viande. Ragoûtant, n’est-ce pas ? Le nitrite de sodium est soupçonné d’être cancérigène. Il est associé à un risque élevé de cancer du pancréas chez les rats.

Quels sont les aliments à éviter ? On l’utilise sous le nom E2505. On en trouve dans les aliments transformés à base de viande (saucisses, bacon, etc.) et les conserves qui contiennent de la viande.

8. Le sirop de maïs

Il est aussi connu sous le nom générique de sirop de glucose-fructose. C’est un édulcorant transformé à partir d’amidon de maïs. Il est essentiellement composé de glucose. Entre autres, le sirop de maïs est associé au diabète et à l’obésité.

Quels sont les aliments à éviter ? Le sirop de maïs est parfois indiqué comme isoglucose. On en trouve dans les sodas, les barres chocolatées, les jus à base de concentré, les céréales transformées et certains condiments.

9. L’huile végétale bromée

L’huile végétale bromée est un additif alimentaire, utilisée principalement comme émulsifiant et stabilisant dans les boissons gazeuses. Comme son nom l’indique, l’huile végétale bromée contient du brome. C’est le même composant que l’on trouve dans les extincteurs de feu. Le brome est lié à plusieurs problèmes de santé, dont les troubles du système cardio-vasculaire et de la thyroïde.

Quels sont les aliments à éviter ? L’huile végétale bromée est utilisée comme additif alimentaire. Elle est connue sous le nom E443. Heureusement, elle est interdite en Union européenne, au Japon et en Australie. Mais pas dans le reste du monde – alors lisez bien les ingrédients quand vous vous retrouvez à l’étranger ! On en trouve dans les sodas et les boissons sportives (le Gatorade, par exemple).

10. Les colorants artificiels

On utilise les colorants artificiels pour ajouter de la couleur à un aliment. Certains colorants artificiels sont liés à plusieurs formes de cancer : de la thyroïde, de la vessie, des reins et du cerveau. Quels sont les aliments à éviter ? Les colorants sont fréquemment utilisés dans les aliments. Voici ceux qu’il faut absolument éviter : bleu E132, bleu E133, vert E143, rouge E127 et jaune E110. On trouve ces colorants dans les bonbons, les céréales, les barres chocolatées, les repas surgelés et les jus de fruit.

Nos conseils

Le meilleur moyen d’éviter ces ingrédients est de manger bio le plus possible. La préparation des produits biologiques suit des principes rigoureux. Notamment, les restrictions quant à l’utilisation d’additifs alimentaires sont strictes – elles garantissent une alimentation saine. Certes, les prix des produits issus de l’agriculture biologique sont plus chers mais la santé n’a pas de prix. En achetant des produits certifiés bio, vous achetez une meilleure qualité de vie – une vie sans toxines artificielles. Posez-vous cette question essentielle : existe-t-il un meilleur investissement que d’investir dans votre propre corps ?

Sources:
foodmatters.tv

    Laissez une réponse