COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU 22 JANVIER 2016 : Plusieurs nominations dans les ministères

3 Fév, 2016 | Par | Rubrique : A la une, Conseil des ministres, Manchette

Le Conseil des ministres s’est réuni en séance extraordinaire le vendredi 22 janvier 2016, sous la présidence du président de la République, chef de l’Etat, chef du gouvernement.

Au début de la séance, le chef de l’Etat a fait observer une minute de silence en la mémoire des feus :
– Benjamin Ahounou, ex député de la 5e législature, ex président du Parti Pdp Affossogbé, ex chef du 1er arrondissement de Cotonou ;
– Léa Goukpanian, grand-mère maternelle de monsieur Ernest Ayivi Tindo, directeur général adjoint du Conseil national des chargeurs du Bénin (Cncb).

Le Conseil des ministres a examiné des dossiers relatifs aux secteurs du développement économique, de l’éducation, des finances, de la défense, de l’agriculture, des travaux publics et des transports, de la communication, de l’eau, de l’urbanisme et des Objectifs du Développement durable.

Dans le domaine du développement économique, une communication relative à l’autorisation d’agrément de la Société de gestion Bénin Marina Hôtel (SG-BMH) au régime spécial du Code des investissements pour le projet de rénovation et d’extension de son hôtel à Cotonou.

Dans le domaine de l’éducation, le vice-Premier ministre chargé de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique a présenté au Conseil des ministres :
– un projet de décret portant conditions d’emploi des médecins militaires, enseignants de rang A et de rang B des Universités nationales du Bénin, après leur admission à la retraite dans les Forces armées béninoises ;
– la nomination des membres du Conseil d’administration du Centre des œuvres universitaires et sociales d’Abomey-Calavi (Cous-Ac) pour le triennal 2016-2019.

Le vice-Premier ministre chargé de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique a également rendu compte au Conseil des ministres de la mise en œuvre des décisions du Conseil des ministres relatives au fonctionnement des Facultés de médecine et de pharmacie à Houdégbé North american university Bénin.

Dans le domaine des finances, le ministre d’Etat chargé de l’Economie, des Finances et des Programmes de dénationalisations a soumis au Conseil des ministres :
– un projet de décret autorisant le ministre de l’Economie, des Finances et des Programmes de dénationalisation à émettre la garantie autonome de l’Etat pour assurer le remboursement à Ecobank Bénin des sommes dues par l’Entreprise Bonkoungou Mahamadou et Fils (Ebomaf) Sa au titre du prêt de quinze milliards neuf cent quatre-vingt-trois millions deux cent trente-neuf mille trois cent quinze (15 983 239 315) francs CFA contracté dans le cadre du préfinancement du projet d’aménagement et de bitumage des routes Tangbo-Zê (17 km) et Ouègbo-Toffo (12,25 km) ;

– un projet de décret portant autorisation du ministre d’Etat chargé de l’Economie, des Finances et des Programmes de dénationalisation à émettre une garantie adossée aux titres d’Etat pour assurer le remboursement du crédit contracté par l’Entreprise Bonkoungou Mahamadou et Fils (Ebomaf) Sa dans le cadre du préfinancement complémentaire des travaux d’urgence d’aménagement et bitumages des tronçons de route Missessinto-Zinvié-Sèdjèdénou-Zê (32 km) RNIE 1-Cococodjo-Hêvié-Ouêdo (09 km) et Ouèdo-Calavi-Kpota (12,2 km) ;

– un projet de décret portant obligation d’assurance des risques de la construction en République du Bénin ;
– la signature du projet d’avenant n°14 au contrat de mandat d’arrangement de 800 milliards de francs CFA en vue de l’arrangement de financements pour la réalisation de projets d’infrastructures dans les domaines des routes, aéroports, ports, énergie, éducation, santé, eau et assainissement ;
– l’entrée par voie terrestre et de circulation des matériels de chantier et d’équipements des sociétés chargées de la réalisation des travaux dans le cadre du programme spécial de construction et de réhabilitation de 2 000 km kilomètres de route au Bénin ; et
– le dénouement de la garantie de tierce détention émise au profit d’Ecobank pour l’approvisionnement de la Sonacop en produits pétroliers.

Dans le domaine de la défense nationale, des communications relatives au recrutement de trois cents (300) personnes par voie de levée de contingent au titre de l’année 2015, à l’implantation d’unités militaires dans les localités de Zagnanando, Kilibo et Bassila.

En outre, les ministres en charge de la Défense et de la Sécurité ont fait au Conseil le point sur la sécurité dans notre pays. En prenant acte de ce compte rendu le Conseil a instruit le ministre en charge de la Sécurité d’inviter les propriétaires des hôtels à procéder à l’enregistrement systématique de tous leurs clients et à se doter dans un délai d’un (01) mois d’un scanner.

Dans le même ordre d’idée les élus locaux notamment les chefs de quartier et tout citoyen sont conviés de veiller à signaler aux autorités en charge de la sécurité tout comportement suspect dénoté. Il ne s’agit pas de délation mais d’un devoir citoyen dont la portée est inestimable car un tel geste aussi simple soit-il peut éviter à la nation toute entière des drames.

Dans le domaine de l’agriculture, deux communications relatives à l’adoption du projet de plan stratégique de développement 2016-2020 de la Sonapra et la clé de répartition des fonds liés aux fonctions critiques de la filière coton au titre de la campagne 2015-2016.

Dans le domaine des infrastructures routières, le ministre en charge des Transports a présenté des communications relatives :
– à la prise en compte de la section routière Ouèdo-Calavi Kpota d’un linéaire de 12,2 km au titre des axes retenus sur financement direct par l’entreprise Ebomaf ;
– à la modification par avenant du mode de financement des travaux d’aménagement et de bitumage de la route Comè-Lokossa-Dogbo et de la bretelle Zounhouè-Athiémé-Frontière du Togo ; et
– au compte rendu du comité interministériel chargé d’étudier les problèmes relatifs au dégagement de l’emprise de la route dans le cadre des travaux de bitumage Kandi Segbana Frontière du Nigeria vers Samia d’un linéaire de 117, 618 km) et du contournement de Kandi.

Dans le domaine de la communication et des technologies de l’information et de la communication, le ministre en charge du secteur a rendu compte au Conseil des ministres :
– de la mise en œuvre à mi-parcours du programme de transition numérique au Bénin ;
– du processus d’ouverture du capital de Libercom Sa de Bénin Télécom Sa et de Bénin Télécoms Infrastructures Sa ;
– de l’état d’avancement de la phase 1 du projet de développement des infrastructures des Télécommunications et des technologies de l’information et de la Communication (PDI2T) de Bénin Télécoms Infrastructures Sa ;
– de l’évolution de la mise en œuvre :
– du projet Kiosques numériques multifonctions dénommé «Ikoom» et du projet Quartier numérique de Cotonou ; et
– Du projet d’installation des classes numériques et de régularisation de la licence Microsoft pour le parc informatique de l’Etat béninois.

Dans le domaine de l’eau, et en raison de l’importance de cette question dans la vie de nos populations, le ministre en charge de l’Eau a présenté au Conseil des ministres le programme de mise en œuvre diligente du mini-plan marchal de mise à disposition de l’or bleu à la portée des populations de nos villes et campagnes qui s’articule comme il suit :

– en ce qui concerne les 143 forages inachevés, toutes les dispositions techniques et financières sont prises pour leur livraison dans un délai de 15 jours ;
– En ce qui concerne les forages à réaliser avec l’appui du Pnud, les sites ont été identifiés et le ministre d’Etat en charge des Odd, les ministres des Affaires étrangères, de la Défense nationale par le biais du génie militaire sont instruits pour le démarrage des travaux dès le 25 janvier 2016 ;
– en ce qui concerne la réalisation des 8000 forages sur l’ensemble du territoire nationale et à raison de 100 points d’eau par commune, le génie militaire poursuit activement ses démarches auprès des autorités préfectorales et communales en vue du démarrage des travaux avant la fin du mois de février 2016.

Dans le domaine de l’urbanisme et de l’assainissement, le Conseil a instruit les ministres concernés notamment le ministre en charge de l’Urbanisme en lien avec le génie militaire de renforcer le dispositif mis en place aux fins de poursuivre les travaux de construction du siège de l’Assemblée nationale jour et nuit sans discontinuité jusqu’à la livraison du chantier à la mi-mars 2016.

Dans le domaine des Odd, le Conseil a adopté un projet de décret portant attributions, organisation et fonctionnement du ministère à la présidence de la République chargé de la Coordination de la mise en œuvre des politiques des Objectifs du millénaire pour le développement, des Objectifs de développement durable et des Grands travaux (MPR/CP-OMD-ODD-GT).

Le ministre en charge des Odd a également fait le point de certaines décisions importantes prises par le Conseil des ministres en faveur des populations dans le cadre de la politique du gouvernement visant à ne laisser aucun Béninois sur le quai. Il s’agit notamment :

– du fonds des artisans à hauteur de 15 milliards de francs CFA ;
– du milliard cinq millions de francs CFA des personnes handicapées ;
– des 5 milliards de francs CFA des artistes ;
– des 30 milliards de francs CFA destinés à la construction du théâtre national ;
– des 50 milliards de francs CFA de micro-crédit en faveur des femmes dont 15 milliards de l’Etat béninois, 30 milliards de la Bid et 5 milliards de la Badea ;
– du milliard en faveur de la lutte contre la transhumance ;
– du milliard arrimé au Fnm en faveur de l’amélioration des conditions de travail des zémidjans ;
– des 20 milliards de francs CFA en faveur de la reconversion des zémidjans dans le secteur de l’agriculture assortis de la mise à leur disposition de cinq (05) tracteurs par département.

Dans le même ordre d’idée à savoir faire reculer la pauvreté dans notre pays, le gouvernement s’emploie à créer à l’horizon de l’année 2016, 130 000 emplois repartis ainsi qu’il suit :
– 12000 enseignants ;
– 2000 stagiaires Anpe ;
– 3000 volontaires ;
– 50 000 dans l’économie numérique ;
– 70 000 dans le cadre de l’appui aux groupements des femmes et des jeunes par le Fnm ; le Fnpej, projet Adf et programme spécial Pme.

En outre, le Conseil a constaté que sous le prétexte d’animer la vie politique et d’assurer l’information des citoyens, des partis et alliances politiques, toutes tendances confondues se refusent de tenir compte de la non ouverture de la campagne électorale et apposent de façon anarchique les affiches des candidats à l’élection présidentielle de 2016. Ce comportement viole de toute évidence le code électoral car la campagne électorale n’est pas encore ouverte par les structures en charge des élections. Dans ces conditions, le gouvernement soucieux de l’ordre public et de la préservation de la sécurité et de la quiétude de nos concitoyens, en appelle au respect des lois et règles de la République.

En conséquence, la pose de ces affiches de propagande et de campagne avant l’heure est interdite sur toute l’étendue du territoire national et celles qui se trouvent en ce moment dans nos rues et carrefours doivent être enlevées dans les 24 heures sous peine de leur légitime destruction par les forces de l’ordre. Le gouvernement invite les autorités en charge des élections à accompagner cette œuvre citoyenne de salubrité.

Par ailleurs, le Conseil des ministres a autorisé :

– la participation du Bénin à la 26e session ordinaire de la Conférence des chefs d’Etat et gouvernement de l’Union Africaine, à Addis-Abeba en Ethiopie du 23 au 31 janvier 2016 ;
– le lancement de la vulgarisation de la loi sur le Ramu le 23 janvier 2016 à Cotonou ;
– la participation du Bénin à la 22e session de l’Autorité bénino-nigériane de tutelle conjointe des complexes cimentiers d’Onigbolo et sucrier de Savè à Abuja au Nigeria du 31 janvier au 3 février 2016 ;
– la participation du Bénin à la 30e session du Conseil des gouverneurs du Fonds international de développement agricole (Fida), les 17 et 18 février 2016 à Rome en Italie ;
la nomination du Consul honoraire du Bénin en Haïti et à Recife au Brésil.
Enfin, les nominations suivantes ont été prononcées :

Au ministère de l’Economie, des Finances et des Programmes de dénationalisation, sur proposition du ministre :
1. Conseiller technique juridique : monsieur Gérard Aivo ;
2. Secrétaire général du ministère : monsieur Jean Toboula ;
3. Directeur général du Budget : monsieur Rodrigue Chaou ;
4. Directeur général adjoint du Budget : monsieur Jacob Ali Kékéré ;
5. Directeur des Ressources humaines : monsieur Boniface Kiatti ;
6. Directeur général de l’Agence nationale du développement foncier : monsieur Dossa Victorien Kouglénou ;
6. Directeur général adjoint de l’Agence nationale du développement foncier : Monsieur Alain Atchadé ;
8. Régisseur de l’Agence nationale du développement foncier : madame Clémentine Dossou-Lokossou ;
9. Directrice de l’Organisation informatique et du Pré archivage : madame Clarisse Yai
10. Directeur général de l’Agence de surveillance des structures financières décentralisées : monsieur Louis Biao.

Au ministère d’Etat à la présidence de la République chargé de la Coordination des Politiques de mise en œuvre des Objectifs du Millénaire pour le développement, des Objectifs de Développement durable et des Grands travaux

Sur proposition du ministre :

1. Directeur de cabinet: monsieur Jean-Claude Sourou Kéké,
2. Secrétaire général du ministère: monsieur Koffi Philippe Gantin ;
3. Directeur de la Coordination et du suivi des Politiques des Omd et Odd : monsieur Sèna Alastaire Alinsato ;
4. Directeur de la Programmation et de la Prospective: monsieur Cyriaque Adékimbi Edon ;
5. Directeur des Initiatives présidentielles: monsieur Latoundji Alain Babatoundé ;
6. Directeur des Ressources financières et du matériel : monsieur Max Aurèle A. Dossou ;
7. Directrice des Ressources humaines : madame Odette Sakinatou Kaba épouse Kinninvo ;
8. Chargé des projets à l’Agence béninoise des Grands travaux : monsieur Herbert Nelson Tigri ;
9. Chargé des projets à l’Agence béninoise des Grands travaux : monsieur Hervé Clément Aïkpe Sogan ;
10. Chargée des projets d’emploi et insertion des jeunes à l’Agence béninoise des Grands travaux : madame Sylvie do Rego ;
11. Chargé des Travaux statistiques à l’Agence béninoise des Grands travaux : monsieur Yara Boni ;
12. Chargé de la mobilisation des ressources à l’Agence béninoise des Grands travaux : monsieur Hervé Djengué.

Au ministère de la Défense nationale, sur proposition conjointe du ministre de la Défense nationale et du ministre des Affaires étrangères, de l’Intégration africaine, de la Francophonie et des Béninois de l’Extérieur :

Directeur général adjoint de l’Institut des Relations internationales et des Etudes stratégiques : Colonel Jean-Marie Stéphane Ahodi ;

Au ministère de la Décentralisation, de la Gouvernance locale de l’Administration et de l’Aménagement du territoire,

Sur proposition du ministre :

1. Directeur de cabinet : monsieur Moukaramou Océni ;
2. Directeur adjoint de cabinet : monsieur Enoc Gouroubera ;
3. Inspecteur général des Affaires administratives : monsieur Ernest Azonnahou ;
4. Inspectrice générale adjointe des Affaires administratives : madame Marcelle Laure Avandé ;
5. Secrétaire général du ministère : monsieur Jean-Claude Codjia ;
6. Secrétaire générale adjointe du ministère : madame Prisca Homagnon Sokêhoun Gogan ;
7. Conseiller technique juridique : monsieur Martial Arcadius Zannou ;
8. Conseiller technique à la décentralisation : madame Irène Adam ;
9. Conseiller technique au développement régional : monsieur Crespin Guidi ;
10. Conseiller technique à l’Efficacité : monsieur Robert Cakpo ;
11. Conseiller technique à la Prévention des Catastrophes naturelles dans les communes : monsieur François d’Assise Batchola ;
12. Chargé de mission (CM1) : monsieur Franck Agbédé ;
13. Chargé de mission (CM2) : madame Assibi Catherine Tigri Epouse Kiando ;
14 Directrice des Ressources humaines : madame Carine B. A. Adahou épouse Kechion ;
15. Directeur des Ressources financières et du matériel : monsieur Alfred Ahlonsou ;
16. Directeur de la Programmation et de la Prospective : monsieur Mahoussi Epiphane Djivo ;
17. Directeur de l’Informatique et du Pré-archivage : monsieur Timonléon Abikoyè ;
18. Directeur des transmissions : monsieur S. Clément Michel Mikpé ;
19. Directeur Général de la Décentralisation et de la Gouvernance Locale : Monsieur Abasse Olossoumaré ;
20. Directeur des Collectivités locales : monsieur Cossi Valentin Avassi ;
21. Directrice de la Gouvernance locale : madame Tossou Léilath Assani épouse Affo Tossou ;
22. Directeur de la Coopération décentralisée et de l’Intercommunalité : monsieur W. Armel Assogba ;
23. Directeur général de l’Administration d’Etat : monsieur Mouhamadou Sonsaré ;
24. Directeur de la Déconcentration et de la Tutelle : monsieur Djaïkpon Donatien Nonhouégnon ;
25. Directrice de la Gestion des Ressources et du Suivi-évaluation : Madame Sènami Ghislaine Kpossa ;
26. Directeur général de la Société de gestion des marchés autonomes : monsieur Evariste D. Adda ;
27. Directeur de la Maison des collectivités locales : monsieur A. Bruno Ounsoukpoé ;
28. Secrétaire permanent de la Commission nationale des Affaires domaniales : monsieur René Gammavo Coovi ;
29. Délégué à l’Aménagement du territoire : monsieur Coffi Sévérin Nsia ;
30. Coordonnateur de l’Observatoire de la gouvernance locale et de la décentralisation : monsieur Alassane Mahamane ;
31. Directeur du Centre de formation de l’Administration locale : monsieur Sèdowoui Apollinaire Noumavo.

Au ministre des Enseignements maternel et primaire

Sur proposition du Ministre :

1. Directeur de l’Enseignement primaire : monsieur Dieudonné Soglo ;
2. Chargée de mission : monsieur Karim Akakpo.

Au ministre de l’Environnement chargé de la Gestion des Changements climatiques, du Reboisement et de la Protection des Ressources naturelles et forestières

Sur proposition du ministre:

1. Directeur directrice de cabinet : madame Sidonie Houndonougbo ;
2. Conseiller technique juridique : monsieur Lucien Babagbeto ;
3. Conseiller technique à l’Environnement et aux Changements climatiques : Dr Bonaventure Guèdègbé ;
4. Conseiller technique au Reboisement et à la Protection des Ressources naturelles et forestières : monsieur Joël Avikpo ;
6. Conseiller technique aux Structures déconcentrées et Collectivités locales : monsieur Blaise C. Kochoni ;
7. Conseiller technique au Partenariat et au Suivi de l’exécution du budget : monsieur Théophile Adjé ;
8. Chargé de mission : monsieur Alfred Akin ;
9. Secrétaire général du ministère : monsieur Francois Tchoca ;
10. Directeur des Ressources financières et du matériel : Monsieur Rogatien Fonteclounon ;
11. Directeur général de l’Agence béninoise de l’Environnement : monsieur Simplice A. L. Gnancadja ;
12. Directeur général des Changements climatiques : monsieur Ibila Djibril ;
13. Directeur départemental de l’Environnement et de la Gestion des Changements climatiques Zou/Collines : monsieur Azaria Oladjidé ;
14. Directeur départemental de l’Environnement et de la Gestion des Changements climatiques Atacora/Donga : monsieur Tchébayo Magloire Kounkouaga Chabi.

Au ministre chargé de l’Emploi des Jeunes, des Petites et moyennes Entreprises,

Sur proposition du ministre :

1. Directeur général adjoint de l’Agence national pour l’Emploi (Anpe) : monsieur Laurent Akpo ;

Fait à Cotonou, le 22 janvier 2016

Le secrétaire général du gouvernement,

Alassani TigriALASSANI TIGRI c

    Une réponse
    Laissez une réponse »

    1. Je recherche monsieur atchade Alain sil travail dans votre société merci pour votre dévouement joel tefaaite

    Laissez une réponse