GSM au Bénin : L’opérateur BBCOM hors réseau

21 Jan, 2016 | Par | Rubrique : A la une, Afrique, Dossier, Economie, Manchette

L’opérateur de téléphonieBBCOM amobile BBCOM n’est plus fonctionnel depuis plusieurs semaines. Les portes de l’opérateur Gsm sont fermées et les diverses raisons de ce dysfonctionnement restent encore obscures. Impossible pour les 132 800 abonnés d’effectuer des appels et les 187 agents sont condamnés au chômage.

Un tour au siège de l’opérateur GSM BBCOM à Gbégamey à Cotonou, ce mardi 19 janvier 2016 laisse pantois. Pas d’âme qui y vive. Preuve que l’opérateur GSM est hors réseau et déconnecté laissant les abonnés à leur triste sort. La crise que traverse la téléphonie mobile Bell Bénin communication (BBCOM) l’a donc finalement emporté aux yeux et à la barbe du régulateur et des autorités compétentes.  Car, les portes des agences de l’opérateur Gsm sont fermées depuis plusieurs semaines. Difficile donc pour les 132 800 abonnées de ce réseau de communiquer et de faire leurs affaires.

En effet, depuis juin 2015, BBCOM traversait des difficultés. Pour preuve, selon le dernier rapport de l’Autorité de régulation des communications électroniques et de la poste du Bénin (Arcep-Bénin), on note que de mars 2015 au 30 juin de la même année, le nombre des abonnés de l’opérateur a chuté de 218 739 abonnés à 132 800, soit une baisse de 85 939. De même, depuis décembre 2014 au 30 mars 2015, son parc d’abonnés est passé de 304 678 à 218 739. Son investissement a connu aussi une baisse depuis décembre 2014. La publication de l’Arcep-Bénin montre que dans la répartition des investissements des réseaux mobile, une faiblesse des investissements est aussi observée chez les opérateurs BBCOM et LIBERCOM. Ce qui vient confirmer le phénomène d’essoufflement de plus en plus aigu de ces derniers depuis quelques années. Si  le nombre d’abonnés sur le marché de la téléphonie mobile est passé de 8 971 845 au 31 mars 2015 à 9 034 115 au 30 juin 2015, soit une hausse de 0,70%,  on constate une baisse de cette télédensité mobile, qui est passée de 86,08% au 1er trimestre 2015 contre 85,94% au second trimestre pour BBCOM soit de l’ordre de 1,47%.

On constate aussi que les réseaux GLO, BBCOM et LIBERCOM ont régressé entre le 1er et le 2nd trimestre 2015 respectivement, de 0,5%, 0,97% et 0,06%,  ce qui pourrait s’expliquer par l’absence de services innovants chez ces derniers, services que les abonnés retrouvent par contre chez MTN et MOOV qui ont quant à eux connu une croissance de leur parc d’abonnés, soit respectivement une hausse de 1,83% et 0,14%. Rappelons que sur les cinq (05) opérateurs de téléphonie mobile en activité, quatre (04) offrent le service Internet mobile. L’opérateur BBCOM n’avait toujours pas implémenté le service sur son réseau. Ce qui traduit les difficultés du réseau depuis des lustres.

L’Arcep-Bénin et les associations de consommateurs interpellées.

Cette situation que traversent les 132 800 abonnés de Bell Bénin communication (BBCOM) ne doit pas être passé sous silence. L’Autorité de régulation des communications électroniques et de la poste du Bénin (Arcep-Bénin), l’organe de contrôle des opérateurs Gsm doit donc élucider les abonnés de ce phénomène. Pareil pour les associations des consommateurs et les regroupements de défense des populations.  Ce phénomène du dysfonctionnement de BBCOM réduit le nombre de Gsm en activité au Bénin qui passe désormais à quatre à savoir ; MTN, MOOV, GLO et LIBERCOM.  C’est anormal que seul opérateur national Gsm reste dans cette position.

BÉNIN WEB TV

    Laissez une réponse