CRASH HÉLICOPTÈRE DE ZINSOU : POINT DE PRESSE DU MINISTRE DES TRANSPORTS

30 déc, 2015 | Par | Rubrique : A la une, Afrique, Manchette, Société

Point de presse pour restituer les résultats préliminaires du crash du samedi 26 décembre 2015 au stade de Djougou.

Mesdames et messieurs les journalistes,
Je remercie tous ceux qui ont fait le déplacement et je remercie également tous ceux qui ont envoyé sous diverses formes des messages de compassion et de sympathie à la suite de l’accident de l’hélicoptère survenu le samedi 26 décembre 2015 au stade de Djougou

Nous rendons grâce à Dieu pour nous avoir épargné du pire :

Le samedi 26 Décembre 2015 aux environs de 17 heures, l’hélicoptère de type AW139 immatriculé TY-ABC s’est écrasé sur le stade Atchoucouma de Djougou. En effet, le vol qui transportait le Premier Ministre et quatre autres passagers a décollé de Cotonou avec un équipage de deux personnes (un commandant de bord et un mécanicien) vers 15 h 25 pour atteindre Djougou  aux environs de 16h55 locales.

Dispositions prises :
Une équipe d’enquête préliminaire d’informations a été mise en place par l’ANAC composée des cadres de l’ASECNA, ANAC, Forces Aériennes, Gendarmerie Nationale et s’est portée sur les lieux très tôt le dimanche 27 décembre 2015 afin de fixer et conserver les indices, recueillir les informations et prendre les mesures qui s’imposent conformément à l’annexe 13 de l’OACI relatif aux enquêtes sur les accidents.

Tous les documents d’aéronef ont été mis sous scellés de même que la boîte noire. Le carburant a été vidé des réservoirs par une équipe de la SONACOP après prélèvement et mise sous scellé. Une ceinture de sécurité composée des forces de défense (Gendarmerie, Police, Militaires, Sapeurs-Pompiers) est mise en place 24H/24.

Circonstances du drame :
Les enquêtes préliminaires ont révélé qu’il s’agit d’un accident dont les causes peuvent être affectées aux facteurs humains dû une mauvaise appréciation de la visibilité liée aux périodes de l’harmattan que connait la région septentrionale de notre pays. Car arrivé sur les lieux et après un tour de repérage, le pilote décide de se poser dans l’enceinte du stade. Au moment de l’atterrissage, un très fort nuage de poussière s’est soulevé tout autour de l’appareil dégradant immédiatement la visibilité.
Le pilote dit sentir l’appareil rebondir sur le sol. Une procédure d’arrêt d’urgence a été  effectuée et l’aéronef évacué par les occupants. Il n’y a pas eu de décès ni blessés graves. Par contre l’aéronef a subit d’énormes dégâts de même qu’un pan du mur de la clôture du stade.

Statut de l’aéronef : En état de navigabilité
Cet aéronef neuf reçu techniquement en 2014
Heures totales : Environ 293 H de vol
Immatriculé au Bénin  (livrets moteurs, livret aéronef disponibles)
Son certificat de navigabilité valide, pas de visite due.
L’organisme d’entretien AEROCONTRACTOR a été agréé par l’ANAC
ZINLI CRASH dAssurance valide par NSIA du 27 Juin 2015 au 30 juin 2016 à 00h

Le Commandant de Bord :
Nom et Prénom : DUPREZ Eric
Né le : 09 Mai 1965 à Amiens, France
Nationalité : Française
Licence : N° 5030H Nigériane, validée par le Bénin jusqu’au 31 Mars 2016.
Catégorie : Hélicoptère (multi moteur)
Certificat médical : classe 1
Nombre d’heures de vol : Environ 8 000

La suite :
Une commission d’enquête sera mise en place au plus tard le 29 décembre 2016, afin de faire rapidement toute la lumière sur les causes de la survenue de cet accident.

Mesdames et messieurs les journalistes,
C’est vrai que nous  sommes en précampagne électorale. Mais après tout il s’agit de notre patrie, le Bénin. Seuls ceux qui ne font rien ne se trompent. Gardons la foi en Dieu et rendons-lui grâce
Que Dieu vous bénisse.

Laissez une réponse