Bénin: les députés adoptent l’institution du Régime d’assurance maladie universelle

30 déc, 2015 | Par | Rubrique : Chronique

Les députés béninois ont adopté à l’unanimité lundi soir à Porto-Novo, capitale béninoise, un projet de loi portant institution du Régime d’assurance maladie universelle (RAMU) au Bénin.

« L’adoption de cette loi permettra d’institutionnaliser le Régime d’assurance maladie universelle en République du Bénin et d’étendre son application à toutes les couches sociales du pays, notamment aux agents de l’administration publique, aux travailleurs salariés du secteur parapublic, les travailleurs indépendants, les titulaires d’une pension de retraite, les élèves et étudiants », a confié à Xinhua le ministre béninois de la santé, Pascal Dossou Togbé.

Le Régime d’Assurance maladie universelle (RAMU), a-t-il expliqué, est une initiative du gouvernement du Bénin, visant à améliorer l’accessibilité financière des populations aux soins de santé de qualité.

« C’est un dispositif assurantiel, un système de couverture sociale maladie destiné à protéger l’ensemble des populations béninoises contre les conséquences financières du risque maladie », a-t-il précisé.

Ainsi, depuis la mise en œuvre du RAMU en 2013, plus de 35 mille acteurs des secteurs informels et agricoles dont 7427 indigents se sont déjà affiliés et bénéficient de la protection sociale

Selon les dispositions constitutionnelles, le Bénin reconnaît la protection sociale comme un droit pour tout individu et une condition du progrès économique et social, en adhérant à la plupart des conventions et accords internationaux y relatifs.

Par ailleurs, la constitution du 11 décembre 1990 légitime, en son article 8, l’accès à un niveau adéquat de protection sociale pour tous comme un droit fondamental et fait obligation à l’Etat d’assurer à ses citoyens un accès égal à la santé, à l’éducation, à l’information, à la formation professionnelle et à l’emploi.

Cette disposition constitutionnelle se justifie, entre autres, par le fait que la santé est la pierre angulaire de tout processus de développement, dans la mesure où elle contribue au bien-être individuel et collectif et assure ainsi à tout système de production, la plus précieuse des ressources à savoir le capital humain.

Par : Wei SHAN, Guangqi CUI

Source : XinhuaDOSSOU TOGBE a

Laissez une réponse