Ambassade de France à Cotonou : Le Bénin menacé d’attaques terroristes

21 déc, 2015 | Par | Rubrique : ma corbeille
Les autorités françaises détiennent des informations fiables faisant état de ce que des attaques terroristes se planifient contre le Bénin. Les cibles privilégiées des terroristes sont même dévoilées. En conséquence, l’Ambassade de France à Cotonou a recommandé aux Français vivant au Bénin de ne pas se rendre dans le Nord du pays. Chose curieuse, les autorités centrales nationales sont étrangement restées silencieuses sur ces menaces que la France prend très au sérieux.
Les services de renseignements français ont décelé des indices d’un plan d’attaques terroristes visant le Bénin. Ils en ont informé les autorités de leur pays qui, à leur tour, ont contacté la représentation diplomatique à Cotonou. Ainsi, l’Ambassade de France a alerté tous les Français vivant au Bénin d’une menace spécifique avérée ciblant les intérêts béninois. Il s’agit des lieux touristiques plus précisément, l’ensemble du parc W, déjà classé en zone rouge.
En conséquence l’Ambassade a demandé à ses ressortissants de ne pas se rendre dans ce parc et de suivre rigoureusement les consignes de sécurité. Les autorités françaises sont allées plus loin en conseillant à leurs compatriotes qui projettent de se rendre dans le Nord du pays d’être vigilants. Une adresse leur a été communiquée afin qu’ils signalent leur déplacement en direction du septentrion. Et même en cas d’urgence, une autre adresse a été indiquée. Si la France est plus que jamais menacée par les terroristes parvient à informer ses citoyens résidant au Bénin que des attaques se planifient, cela devient préoccupant.
L’information est prise au sérieux dans l’ensemble de la communauté européenne résidante au Bénin. Personne ne l’a banalisée. Il y a même une sorte de psychose qui s’empare des citoyens français qui sont de plus en plus prudents dans leur milieu de vie et de travail. Au fur et à mesure, ils reçoivent des consignes de sécurité afin de se prémunir contre tout acte malveillant qui les viserait.
Ils sont presque-là, le gouvernement dans l’immobilisme
Les terroristes sont donc aux portes du Bénin ou même circulent déjà sur le territoire sans que le pouvoir en place ne pipe mot pour appeler les uns et les autres à prendre des précautions. A moins qu’il ne soit au même niveau d’information que l’Ambassade de France. Un prétexte qui ne devrait pas absoudre les autorités béninoises des accusations qu’elles méritent quand des informations de cette importance leur échappent. Au même titre que l’Ambassade de France, le gouvernement devrait décréter certaines parties du pays « zone rouge » et mettre en état d’alerte ses troupes. Pourquoi donc ce silence face à ces menaces ? Ou peut-être, les autorités béninoises considèrent-elles ces informations détenues par la France dénuées de tout fondement ? On n’ose pas croire que le pouvoir Yayi se permettrait d’accréditer une telle thèse et qu’un jour, il sera surpris de voir les terroristes mettre en exécution leur plan d’attaque. S’il doit appeler la France à l’aide pour contrecarrer ces terroristes, c’est le moment le plus indiqué.
Yayi Boni est l’un des chefs d’Etat africains à prendre officiellement des engagements pour lutter contre le terroriste, sans pouvoir en avoir les capacités et surtout les moyens. Il est vrai que des forces de sécurité ont été formées pendant quelques mois à Ségbana, mais la plupart sont déjà déployées au niveau des unités, comme les frontières. Pas pour surveiller ces portes d’entrée devenues poreuses, mais pour d’autres missions. De plus, le choix du candidat de Yayi Boni pour l’élection présidentielle révèle les ambitions de la France d’imposer un homme aux ordres dont la mission sera de renforcer la lutte contre le terrorisme en ayant une base au Bénin à Côté du Nigéria, terre fertile à l’éclosion des groupes terroristes dont le plus redouté s’appelle Boko Haram. Ces éléments ont été sans doute mal ressentis par les groupes terroristes opérant dans la zone ouest et centre africaine.
HOLLANDE bEst-ce que les prises de position du chef de l’Etat béninois ont davantage irrité les terroristes qui y voient un soutien à la France et autres puissances étrangères considérées comme des ennemis à attaquer. Et puis, les rumeurs de présence de personnes suspectes sur le territoire ne datent pas d’aujourd’hui. Seulement, c’est maintenant que des informations fiables existent, comme l’indique l’Ambassade de France.
Voilà qui devrait préoccuper le régime au lieu qu’il accuse l’opposition de vouloir le renverser avant le terme de son mandat. En tout cas, les mesures prises par l’Ambassade de France sur le territoire béninois constituent une leçon à ce gouvernement qui couvre le pays de honte. Toutefois, il ne faudra pas que Yayi Boni prenne pour prétexte ces menaces pour aller à la prise d’une quelconque décision dont le but inavoué serait de créer les troubles afin de justifier le report de la présidentielle à venir.
FN
Ambassade de France au Bénin
En raison d’une menace spécifique avérée, l’ensemble du parc du W est désormais classé en zone rouge. En conséquence, il vous est demandé de suivre rigoureusement les consignes et de ne pas vous rendre dans ce parc.
Par ailleurs, une vigilance accrue doit être observée par tous ceux qui projettent de se rendre dans le nord du Bénin. Il est conseillé de se signaler préalablement à un déplacement dans le nord- Bénin, à l’adresse suivante :consulat.cotonou-fslt@diplomatie.gouv.fr
En dehors des heures d’ouverture des services, en cas d’urgence et en cas d’urgence seulement, contactez l’ambassade de France au (+229) 90 90 52 88
Source : Ambassade de France à Cotonou

Laissez une réponse