Pour Bozize et Yayi : C’EST TOLERANCE ZERO POUR LES PROCHES INDELICATS ET LA FAMILLE

13 nov, 2012 | Par | Rubrique : A la une, Politique, Société

Le capitaine Kévin BOZIZE, l’un des fils du président centrafricain François BOZIZE, a été placé en garde à vue depuis mardi dernier à Bangui pour n’avoir pas honoré des notes d’hôtel.

Selon l’AFP, c’est son père qui a ordonné son arrestation quand il a appris que son rejeton, qui avait passé quelques nuits dans un palace de la capitale, n’avait pas réglé la facture d’environ 12.000 euros. D’autres personnalités dont des officiers de l’armée qui ont agi de la même sorte sont dans le collimateur du pouvoir centrafricain.

On se souvient que le président béninois, le DR. Boni YAYI n’a pas hésité à faire embastiller ses propres parents mêlés à l’affaire dite ICC Services. De la même manière, il n’a pas hésité à limoger certains proches dans le scandale du Port sec de Tori.

Récemment encore, dans l’affaire de la tentative d’assassinat du président de la République, la police béninoise n’a pas hésité à arrêter les proches de Boni YAYI, dont sa propre gouvernante qui n’est autre que sa nièce. Elle lime désormais ses dents contre les barreaux d’une prison de haute sécurité du pays.

Ces décisions courageuses sont à saluer car le Bénin et la République centrafricaine font partie des pays les plus pauvres de la planète.

Par Benoît ILLASSA

Be Sociable, Share!

2 commentaires
Laissez une réponse »

  1. C’est une bonne action pour mettre au pas ceux qui se croit tout permis.

  2. en tout cas…

Laissez une réponse