/* * This theme styles the visual editor to resemble the theme style, * specifically font, colors, icons, and column width. */ Affaire empoisonnement du chef de l’Etat : ABT ET LE FRONT CITOYEN REAGISSENT | L'Autre Fraternité

Affaire empoisonnement du chef de l’Etat : ABT ET LE FRONT CITOYEN REAGISSENT

10 nov, 2012 | Par | Rubrique : Economie, Manchette, Politique, Société

(Une autre personne très proche de Yayi convoquée)

L’affaire  de la tentative d’empoisonnement dont l’aboutissement devrait faire passer l’arme à gauche au Chef de l’Etat a fait renaître la tradition des marches et de déclarations de soutien. Des rois ont même chanté pour faire danser un ministre de la République devant le Chef de l’Etat en guise de compassion à ce dernier.  Aux nombreux avis sur le sujet, viennent de s’ajouter celui de la coalition ABT et celui du Front citoyen pour la sauvegarde des acquis démocratiques.

« … Je ne préjuge de la décision de justice, je ne préjuge pas de faits… »

C’est à  l’occasion du lancement d’une série de conférences, dénommée Conférences ABT,  que l’alliance dirigée par Abdoulaye Bio Tchané a enfin réagi sur le dossier qui depuis le 21 octobre défraie la chronique. A Azalaï Hôtel de Cotonou ce vendredi 09 novembre, Abt sans prendre position a dit être sensible à l’épreuve humaine que travers le chef de l’Etat. Mais il exige le respect de la présomption d’innocence ainsi que le respect du mode d’alternance prescrit par la constitution.
« Je ne préjuge de la décision de justice, je ne préjuge pas de faits … Au vu de ce que je sais, attendons que le juge se prononce. Respectons la constitution et respectons les procédures judiciaires… »

 LE FRONT CONDAMNE

L’avis du Front citoyen sur le dossier « Poison pour Yayi » est sans ambages : « … suite tout cela s’est révélée comme un triste montage destiné à divertir le peuple et à détourner son attention des véritables problèmes de l’heure…. ». Les membres du Front citoyen s’en sont expliqués longuement à travers la déclaration ci-dessous. Par ailleurs et toujours dans ce dossier, l’on apprend de différentes sources qu’une autre personne très proche du Chef de l’Etat serait convoquée pour ce week-end devant le juge d’instruction. Nous attendons confirmation pour rendre public l’identité de cette personne. En attendant voici la déclaration du Front citoyen.

FRONT CITOYEN POUR LA SAUVEGARDE DES ACQUIS DEMOCRATIQUES

Déclaration du front au sujet de la tentative d’empoisonnement du chef de l’Etat

Le Front Citoyen pour la Sauvegarde des Acquis Démocratiques a tenu sa réunion mensuelle le Mercredi 07 Novembre 2012 à son siège de Sikècodji. Deux points étaient inscrits à son ordre du jour :
1- Analyse de la situation politique qui prévaut dans le pays.
2- Présentation du Rapport du Séminaire des 18 et 19 Octobre 2012 au Codiam.
Le premier point a fait l’objet d’un tour de table où chaque participant à la réunion a exprimé ses idées, ses réactions face à la nouvelle de l’empoisonnement du Chef de l’Etat. De l’ensemble des interventions, il faut retenir les points suivants :
– Si la nouvelle de l’empoisonnement a d’abord surpris, étourdi et même tétanisé plus d’un, par la suite tout cela s’est révélée comme un triste montage destiné à divertir le peuple et à détourner son attention des véritables problèmes de l’heure. C’est cette volonté de divertir qui explique la précipitation avec laquelle les zélateurs du pouvoir ont repris leur œuvre d’intoxication en organisant marches de soutien et autres manifestations sans attendre que soit établie par la Justice la vérité promise. On ne dénoncera jamais assez ce viol des consciences orchestré par les partisans du régime habitués des prébendes. On ne dénoncera jamais assez la déchéance morale et intellectuelle dans laquelle se vautrent les habitués du régime et dans laquelle est entretenu notre peuple par toute cette faune louche de politiciens et de prétendus « dignitaires » qui ne sont dignitaires que de nom et qui ont justement perdu tout sens de la dignité humaine. L’exemple le plus illustre et le plus significatif nous vient d’Abomey et se passe de tout commentaire.
Des débats, il ressort aussi que la compassion, pour en être une véritable, ne doit pas se tromper de destinataires. Méritent donc la compassion, les victimes de cette affaire qui sont privées de leur liberté et les exilés qui souffrent du mal du pays. Mais, un seul mérite vraiment la compassion, c’est le Bénin meurtri, ridiculisé à l’échelle internationale, le Bénin « le pays qui fait rire tout le monde » selon le gongonneur de la Presse du Jour, le Bénin, pays outragé, flagellé à travers ses fils et ses filles, abaissés au niveau de l’animalité, instrumentalisés en marcheurs grotesques et en soutiens « indéfectibles », sous produit humain d’un monde moderne qui se veut humaniste. C’est donc à notre pays et à notre pays seul que va toute notre compassion car jamais, nous n’accepterons que, sous nos yeux, se rééditent les fantasmes d’un Sékou Touré.
Le Front dénonce sans ambages la comédie des scènes de prière organisées çà et là et se réjouit que pas une seule de ces prières ne peut franchir le seuil du sanctuaire sacré, ni pénétrer dans le Saint des Saints. Car, la Demeure Céleste est irradiée d’amour et de justice. Jamais, la haine, le mensonge, le faux n’ont droit de Cité dans la Demeure Céleste. Le sang des animaux immolés dans ces conditions est sacrilège.
Le Front demande à notre Peuple de rester vigilant et de ne pas se laisser prendre au piège de ses véritables ennemis. Le Front en appelle à toutes les bonnes volontés pour qu’elles ne se laissent pas divertir par toutes ces scènes de vaudeville dont on l’abreuve. Les problèmes réels et brûlants qui hypothèquent notre avenir sont trop préoccupants pour que nous nous payons le luxe du divertissement. Ne nous laissons pas divertir.
– Le second point étudié est le Rapport sur le Séminaire des 18 et 19 Octobre. Ce Rapport qui sera incessamment vulgarisé restera le symbole de notre vigilance.

Cotonou, le 07 Novembre 2012
LE FRONT CITOYEN

 

Be Sociable, Share!

Laissez une réponse