Le préfet de l’Atlantique-Littoral à Toffo, Allada, Zê, Tori-Bossito et Abomey-Calavi : PLACIDE AZANDE BOUCLE SA TOURNEE EN BEAUTE

29 Déc, 2011 | Par | Rubrique : Actualité nationale, Société

(Les maires invités au respect des textes sur la décentralisation)

Terminus tout le monde descend. La tournée statutaire du Préfet des Départements de l’Atlantique et du Littoral dans les communes relevant de sa circonscription administrative s’est achevée hier, tard dans la nuit. Après Cotonou, Sô-Ava, Kpomassè et Ouidah, les 13 et 14 décembre 2011, Placide Azandé, à la tête d’une importante délégation de la préfecture de Cotonou, était respectivement, les 26 et 27 décembre 2011, dans les communes de Toffo, Allada, Zê, Tori-Bossito et Abomey-Calavi. Seuls objectifs de ce périple : vérifier le fonctionnement des organes et des services communaux; rappeler aux Maires, les dispositions relatives à la gestion de l’état civil; s’enquérir des difficultés des élus et enfin apporter l’assistance conseil nécessaire à la résolution des problèmes recensés.

A Toffo, les problèmes soulevés concernent notamment l’électrification villageoise, l’adduction d’eau potable, l’équipement en personnel et en mobiliers de certains centres de santé, le manque de personnel enseignant qualifié, la réfection des pistes rurales, l’insécurité, les litiges frontaliers et surtout le non fonctionnement des organes et des services communaux. Tour à tour, les directeurs départementaux concernés par ces préoccupations ont pris la parole pour expliquer aux populations ce qu’ils font déjà et ce qu’ils envisagent faire pour amoindrir leurs souffrances. Un délai de 15 jours a été donné au Directeur départemental de l’eau et de l’énergie aux fins d’aider la mairie à régler les problèmes liés à l’adduction d’eau potable. Sur la question de l’insécurité, les élus locaux et communaux ont été sensibilisés sur le rôle qui est le leur dans ce combat. Pour ce qui est du fonctionnement des organes, Placide Azandé a mis en garde le maire Saturnin Agossohou. Il lui a donné des instructions très fermes pour que les textes de la décentralisation soient respectés.

Les problèmes sont identiques dans la commune d’Allada. Ici, l’occasion a été propice pour le préfet et sa suite de constater que le maire Cyprien Togni est victime d’une vaste campagne de dénigrement, de sabotage de ses actions, d’intoxication et de manipulation de certains jeunes, et ce, à des fins politiciennes. Contrairement aux rumeurs alimentées, Placide Azandé a constaté lui-même que la maison des jeunes et le stade communal ne sont pas vendus encore moins cédés à des privés, à vil prix. Il a prodigué de sages conseils aux conseillers communaux pour que la paix, la cohésion et leur unité soient une réalité évidente. Le Maire Cyprien Togni a été prié d’impliquer davantage tous ses adjoints dans sa gestion quotidienne, en vue de mettre un terme aux polémiques inutiles.

Tout comme à Toffo et Allada, la commune de Zê rencontre également des difficultés. L’accent a été beaucoup mis sur les problèmes au niveau des coopératives d’aménagement rural de la communal et sur le litige frontalier avec la commune d’Abomey-Calavi. Placide Azandé a demandé aux coopérateurs de garder leur calme jusqu’ au dénouement total de la crise. S’agissant des litiges frontaliers avec Abomey-Calavi, il a lancé le même appel à la retenue.

Hier, mardi 27 décembre, la délégation préfectorale était à Tori et Abomey-Calavi. A Tori, le litige frontalier avec Abomey-Calavi, l’aménagement des pistes rurales et les problèmes d’adduction d’eau potable étaient en débat. Les litiges frontaliers avec Hêvié ont dégénéré en un violent affrontement ayant occasionné un blessé grave (le chef village de Dossounou) et des emprisonnements. Le dossier sera débattu demain au tribunal de première instance de Calavi. C’est d’ailleurs pourquoi, le préfet n’a pas voulu faire de commentaire sur le sujet. Toutefois, il a invité le maire à calmer et contrôler ses administrés jusqu’à ce qu’une solution définitive soit trouvée.

Le même message de paix a été lancé à Abomey-Calavi. Le maire Patrice Hounsou-Guèdè a été instruit à l’effet de prendre les mesures idoines pour faire cesser tout acte susceptible de troubler l’ordre public entre ses populations et celles des communes voisines. Bien d’autres problèmes ont été soulevés. Les Directeurs départementaux ont essayé d’apporter des approches de solutions. La tournée a pris fin à 21 heures 17 minutes dans une ambiance bon enfant et sur une note d’espoir, espoir que les instructions de l’autorité de tutelle soient exécutées. Les chargés de mission de la préfecture seront très bientôt sur le terrain pour faire l’évaluation. Comme quoi, plus rien ne sera comme avant dans les deux départements. Placide Azandé veut mettre les uns et les autres au pas de la Refondation.

Il faut préciser que c’est conformément aux dispositions de l’article 151 de la loi N°97-029 du 15 janvier 1999 portant organisation des Communes en République du Bénin que cette tournée a été organisée.

CCOM/PC

    Laissez une réponse