Affaire Icc Services : CRIME ET DEBAT DE SOURDS

22 Déc, 2011 | Par | Rubrique : Manchette

(A quand le payement des petits épargnants ?)

A travers une audience accordée le mercredi 21 décembre dernier a palais de la présidence de la République par Boni Yayi, le Ministre de la Décentralisation, Raphael Edou et l’agent judiciaire du trésor Mme Séverine Lawson chargée de la gestion de l’affaire Icc Services et consorts sont revenus sur l’avancement de ce dossier qui a déjà causé la mort de plusieurs citoyens.

Pour Séverine Lawson « les biens placés sous main de Justice faisaient 150 immeubles. Mais après cette descente des élus locaux sur le terrain et les nombreuses investigations, ils ont pu obtenir en plus 125 immeubles ». Toujours à l’en croire Boni Yayi a apprécié le travail abattu par le comité et l’a invité à accélérer le processus.

Ceci dans le but de vendre les immeubles saisis afin de désintéresser les épargnants. Séverine Lawson est revenue sur la mauvaise foi des promoteurs de Icc Services qui préfèrent faire la prison plutôt que de payer les spoliés. On retient de la déclaration de l’agent judiciaire du trésor que les préfets des départements, les maires des communes, les élus locaux ont participé activement à ce résultat. C’est dans cette optique qu’elle a invité chacun et tous à continuer les recherches.

Mais les épargnants se posent toujours nombre de questions dont celle de savoir à quand leur remboursement sera effectif. En effet, les jours, les mois et les années passent sans qu’aucun des spoliés de Icc ne soit désintéressé.

Ce qui n’est pas le cas au niveau d’autres structures qui ont remboursé leurs épargnants même si ce n’est pas encore totalement. Ne peut-on donc pas, avec ce qui a été récolté à travers la vente des véhicules et le gèle des comptes,  entamer un début de payement ne serait ce que pour les petits épargnants, afin de donner espoir à des milliers de spoliés qui attendent toujours d’être remboursés ?

Là où le bât blesse …

Il n’est plus à démontrer depuis plusieurs mois que nombre de nos compatriotes ont déjà perdu la vie à cause de cette sulfureuse affaire de placement d’argent avec en tête peloton, Icc Services. En effet, ayant déposé toute leur économie qu’ils ont perdue par la force des choses, ils ne savent plus à quel saint se vouer. C’est d’ailleurs dans leur rang qu’on enregistre chaque jour que Dieu fait, des cas de dépressions mentales, de crises cardiaques, de décès à cause des soucis et même des cas de suicides. C’est pour cela qu’au-delà de toute considération, il est important et urge que le payement des spoliés, sinon, tout au moins des petits épargnants, démarre pour leur redonner espoir, au lieu de s’adonner aux débats de sourds.

E. N.

    Laissez une réponse