Entretien avec l’artiste chanteuse Anna Gabelus Téko : « JE SUIS UNE FEMME HEUREUSE, UNE MERE COMBLEE »

1 Nov, 2011 | Par | Rubrique : A la une, Culture

Ses débuts datent des années 1986 alors qu’elle n’avait que 4 ans. La petite chanteuse Anna Téko que les Béninois ont découverte sur leur chaîne de télévision dans les années 90 est restée fidèle à sa passion : la musique. Agée aujourd’hui de 29 ans, Anna Gabelus Téko épouse d’un Martiniquais et mère de trois enfants, réside en Martinique où elle a réussi à fonder une grande chorale œcuménique de 90 choristes. De passage au Bénin pour les obsèques de son père, elle s’est confiée à nous sur sa nouvelle vie sur cette île. Dans cet entretien, elle évoque sa foi en Dieu, sa vie de couple, le succès de sa carrière musicale et sa mésaventure avec son ex-producteur José Versol, qui a voulu usé de tous les moyens pour l’escroquer.

Quelles sont les raisons de votre séjour au Bénin ?

J’ai perdu mon père. Je suis rentrée pour assister aux obsèques. L’inhumation a eu lieu le 08 octobre dernier et on a fait la messe de huitaine. Je remercie l’Eternel de lui avoir permis d’accomplir sa mission sur terre. Pour moi, mon père est un exemple.

Quelles sont les raisons qui ont motivé votre départ du Bénin pour la Martinique en 2009 ?

Vous savez, il faut savoir se prendre en charge à un moment donné de sa vie, puisque les moyens au Bénin sont limités. Je remercie quand même le gouvernement béninois qui a cru en moi et m’a accordé une bourse. Donc pendant deux ans, j’ai suivi des cours de chant au conservatoire d’école Atlah à Paris. Je suis revenue au Bénin après la formation. J’ai rencontré mon mari et nous sommes partis nous installer à la Martinique. Pendant tout ce temps, j’ai pu travailler ma voix, participé à des concours et fait des concerts.

Quel est le travail artistique que vous avez pu abattre en Martinique ?

J’ai réussi à monter une grande chorale œcuménique pour permettre à tous les chrétiens de se réunir pour prier ensemble. Parce qu’on s’est aperçu qu’il y a division entre les chrétiens. Les catholiques pensent qu’ils sont mieux que les adventistes et eux aussi estiment qu’ils devancent les évangéliques. Alors que nous adorons le même Dieu. Donc moi ma mission, c’est de rassembler tous les enfants de Dieu en un même creuset pour le glorifier. C’est la raison qui motive la création de cette chorale afro gospel de 90 choristes. Je tiens à rappeler que dans ma foi et mes œuvres, je n’ai aucune limite confessionnelle. J’appartiens à Christ et non à une confession. En dehors de ça, nous parcourons la Martinique pour des séances d’évangélisation. Mon mari est prédicateur, chrétien céleste comme moi, donc le travail est plus facile. Je dois souligner que je suis également professeur de chant ; ce qui me permet naturellement d’aller vers les gens.

Parlez- nous de votre carrière musicale.

J’ai commencé à chanter à l’âge de 4 ans. J’en ai 29 aujourd’hui. Cela me fait pratiquement 25 ans de carrière musicale. Contrairement à beaucoup d’artistes, je n’ai pas sorti autant d’albums, puisqu’il fallait que je fasse mes études. Mon 3ème opus est sorti en 2010. Cet album intitulé « Ta douce voix » a été consacré meilleure vente 2010-2011 en Martinique. Il s’écoule comme de petits pains. Le clip de la chanson « T’aimer seulement » qui passe actuellement sur les chaînes de télévision est l’un des morceaux de cet album de 12 titres.

Quels sont les messages que vous véhiculez à travers cette œuvre ?

Je me suis vraiment engagée dans la musique spirituelle. Donc je chante l’amour, la paix et les merveilles de Dieu. Pour moi, la vie n’a aucun sens sans cet être suprême. Il a tellement fait pour moi ! Et il fait beaucoup pour tout un chacun de nous. Mais en dehors de ça, vous savez que depuis l’âge de 4 ans, j’étais ambassadrice des enfants de l’Unicef. Je continue parallèlement à ça, parce que tout ce qui est positif dans la vie reflète la gloire de Dieu.

On a souvent tendance à croire que les artistes africaines se mettent en couple avec les Blancs pour donner un coup de pouce à leur carrière. C’était ton objectif ?

Pas du tout. On s’est rencontré en 2002. Et je pense bien qu’avant ça, j’avais déjà un nom. Puis que ceux qui connaissent mon parcours peuvent en témoigner. Moi je ne m’inscris pas dans cette logique. Mon mari m’a découverte en chantant sur scène lors d’un concert spirituel. Le mariage a été officiellement fait en 2009. C’est Dieu qui décide. Aujourd’hui, il se trouve que cet homme fait de moi une femme comblée. Il m’a donné trois beaux enfants et il m’apporte le soutien qu’il me faut. C’est vrai qu’il y a beaucoup de nos sœurs qui épousent les Européens pour se faire de l’argent. Moi j’ai épousé un homme qui m’aime et que j’aime puisque la vie que je mène tous les jours en témoigne.

Anna est-elle une femme comblée ?

Je suis une femme heureuse, une mère comblée. Mon mari, mon garçon et mes deux filles m’apportent tout le bonheur de ce monde. David qui aura bientôt 7 ans, Rachelle 5 ans et Sarah 3 ans. J’ai épousé un homme qui m’apporte de la stabilité. On a une complicité énorme et les mêmes projets. Je bénis l’Eternel parce que je sais que c’est une chance pour moi. Je lui demande de m’aider à demeurer cette femme dont il a toujours rêvé. Je remercie mon mari qui est d’un soutien incontestable dans ma vie.

Tu avais dénoncé entre temps à travers une conférence de presse organisée en Martinique, l’enfer que te faisait vivre ton ex-producteur José Versol. Qu’est-ce qui s’est réellement passé ?

Je suis tombée sur un producteur avec qui tout allait au départ. Mais à un moment donné, tout a basculé. Vous savez, les gens n’admettent pas qu’un artiste étranger cartonne dans un pays qui n’est pas le sien. C’est vrai qu’en deux ans, Dieu m’a donnée ma place en Martinique. Le peuple martiniquais m’a adopté très vite et les gens m’aiment beaucoup. Avec le succès que mon album a connu, je ne percevais aucune redevance sur la vente des Cd. Je ne sais d’ailleurs pas combien ont été vendus puisqu’on ne m’a jamais fait le bilan. Le producteur ne me donnait même pas le droit de lui parler. Il m’a même menacée et est allé jusqu’à retirer les Cd des points de vente afin que je signe un contrat qui ne profite qu’à lui. Avec l’aide de mon mari, j’ai donc pris mes responsabilités en le dénonçant aux médias à travers un point de presse en avril dernier.

Est-ce vous avez pu rentrer en possession de vos fonds ?

Oui Dieu merci. J’ai pris un avocat qui l’a obligé à me payer tout ce qu’il me devait et on a mis un terme à notre collaboration.

A quand un autre album ?

Je prépare activement le prochain opus. Par la grâce de Dieu, il sera disponible l’année prochaine.

Source : actubenin.com

    8 commentaires
    Laissez une réponse »

    1. Amen, c’est Dieu qui décide de tout

    2. j’aimerais bien te rencontrer dès ton prochain retour au bénin.merci et que DIEU TE BENISE.

    3. Sil te plais je voudrais bien te rencontrer a ton prochin retour au pays

    4. Bonsoir Anna Teko
      Seriez-vous en Martinique en ce moment ?
      Pourriez-vous me contacter SVP
      Nous souhaiterions que vous chantiez pour les résidents de l’hospice Emma Ventura en Juin prochain
      Même si ce ne serait pas possible à cette date, veuillez nous répondre

      Que Dieu vous bénisse, vous et votre famille chérie !
      Dans l’attente de votre réponse

      Me M. Valiamé

    5. Vous etes MAGNIFIQUE !! Maria de Madrid . Espagne

    6. BONJOUR ANNA FELICITATIONS TRES BELLE VOIX MARTINIQUAISE DE SOUCHE CE QUE DIEU VEUT L HOMME NE POURRA PAS EMPECHER

    7. Bonjour, ANNA TEKO , mon artiste préféré ,que DIEU VOUS BENISSE BONNE CONTINUATION

    8. Bonjour ANNA,

      J’apprécie particulièrement ce que vous dégagez quand vous louez Dieu
      avec votre voix si émouvante.
      Ainsi j’ose vous demander si il vous serais possible de nous faire honneur
      pour une où deux interprétations pour célébrer notre mariage en l’église du
      Lamentin en Martinique.
      Je vous pries de bien vouloir me communiquer vos prix.
      Cordialement.
      Josiane NARDY Tél: 0696 44 56 98

    Laissez une réponse