Formation du 1er gouvernement du chef de l’Etat : BONI YAYI A-T-IL DRIBLE CELESTINE ADJANOHOUN ?

31 Mai, 2011 | Par | Rubrique : A la une

Fortement annoncée dans le 1er gouvernement du second quinquennat de Boni Yayi, Célestine Adjonohoun n’a pas été finalement nommée ministre. Une situation qui fait dire dans l’opinion qu’elle a été driblée par le chef de l’Etat.

Malgré le retrait de son recours de réclamation du siège de la première dame à l’Assemblée nationale, Célestine Adjanohoun n’a pas été nommée ministre. Son nom ne figure d’ailleurs pas sur la liste des 26 ministres qui composent le premier gouvernement du second mandat de Boni Yayi. Or, quelques jours avant la transmission de cette liste au Parlement, tout portait à croire qu’elle était la première des nouvelles têtes présentes sur la liste des nouveaux ministres. Mais que s’est-il exactement passé ? Loin d’avoir la réponse du locataire du palais de la Marina, des sources indiquent qu’il s’agissait d’une manière d’amener le député de la 5e législature à retirer son recours de la Cour constitutionnelle au risque d’arracher à la première dame, son siège. Pour certains avertis de la politique béninoise, le chef de l’Etat lui avait promis un portefeuille ministériel en échange de son désistement. Mais aux dernières nouvelles, elle aurait été contactée et informée qu’elle ne pourra plus être nommée mais qu’un autre poste lui serait réservé. On attend de voir la suite de cette affaire que certains qualifient déjà d’abus de confiance et d’autres de machination politique.

Prince BOCO

 

    Une réponse
    Laissez une réponse »

    1. Au nom de la refondation, le Chef de l’Etat ne doit jamais nommer Mme Célestine ADJADOHOUN ministre.
      Le faire, c’est encourager la corruption. Nous sommes d’avis que jusqu’à ce jour Mme ADJADOHOUN est présumée innocente dans cette affaire de détournement de denier public à la SBEE. Mais il importe au nom toujours de la refondation qu’elle et son successeur da MATA SANTANA soient jugées afin qu’elle puisse apporter les preuves de son innocence et donc qu’elle puisse être laver de tout soupçon avant de prétendre à quoi que ce soit.
      Au nom de la refondation, faisons les choses normalement et laissons la politique politicienne de côté , et notre pays s’en sortira grandi.

    Laissez une réponse