Candidature unique de l’UN : ME ADRIEN HOUNGBEDJI INVESTI

19 Déc, 2010 | Par | Rubrique : A la une

Le palais des sports de Kouhounou a servi de cadre avant-hier à la cérémonie d’investiture de Me Adrien Houngbédji, candidat unique de l’Union fait la nation (UN). A l’occasion, le projet de société de l’union a été présenté aux populations.

C’est fait. Le candidat unique de l’Union fait la nation est investi. Me Adrien Houngbédji a été porté au pinacle samedi dernier devant une flopée de militants et sympathisants. C’était également en présence du collège des présidents de l’union, d’anciens ministres de la République, des députés à l’Assemblée nationale, des diplomates, des cadres de la diaspora et autres personnalités. Témoins oculaire de la manifestation, Jean Claude Codji de l’UNDP, Félix Dansou Dossa du parti Marche, Lazare Sèhouéto de Force Clé, Séfou Fagbohoun du Madep, Nicéphore Dieudonné Soglo et de fils Léhady Soglo de la Renaissance du Bénin, Séverin Adjovi de RDL Vivoten, Bruno Amoussou du PSD, Paul Gnimagnon de Nep Mixalodo ont tous abordé dans le même sens dans leurs allocutions.

« Avec Adrien Houngbédji, chacun aura sa part »

Après le représentant des jeunes de l’union, Saturnin Agossohou, maire de la commune de Toffo qui a plaidé pour l’emploi des jeunes et l’intervention de madame Bintou Sabi, représentante des femmes qui a exprimé son désir et celui des femmes de l’UN a sanctionné le chef de l’Etat qui « a fait des femmes un bétail électoral », c’en est suivi le tour du coordonnateur national de l’union, Antoine Kolawolé Idji. En effet, dans ses déclarations, il a indiqué qu’avec le candidat Adrien Houngbédji, chacun aura sa part.

Yayi, la cible de tous

Dans les différents discours prononcés par les intervenants au pupitre, une seule personne est visée. Il s’agit de l’actuel locataire du palais de la Marina, le docteur Boni Yayi. En effet, pour Paul Gnimagnon de Nep Mixalodo, depuis le 6 juin dernier il a déclaré qu’il y a paradoxe et cette paradoxe est que « le docteur d’Etat a pris le pouvoir et le pays est malade ». Raison pour laquelle sa formation politique est prête à accompagner le candidat de l’UN dans la course pour la Marian. Si le président en exercice de l’UNDP, Jean Claude Codjia a vu des valeurs au sein de l’UN qu’il a rejoint, Félix Dansou Dossa quant à lui est parti de la situation que vit actuellement la Côte d’Ivoire pour inviter les forces de l’ordre à jouer pleinement leur rôle dans la prochaine période électorale pour que tout ce passe dans de bonne condition. Le président Séfou Fagbohoun du Madep dira : « on est ici pour faire partir les indésirables du Bénin » pendant que Lazare Sèhouéto et Léhady Soglo ont souhaité une victoire au premier tour. Pour le président du comité d’organisation, Séverin Adjovi, et celui de l’Union, Bruno Amoussou, c’est de la même manière qu’ils vont gagner en mars 201.

Nicéphore Soglo plaide pour la candidature de son fils Léhady

Au cours de l’événement qui a été marqué par une multitude d’allocutions, celle de l’ancien président Nicéphore Dieudonné Soglo a donné à réfléchir à plus d’une personne. Ainsi, le président d’honneur de l’UN a indiqué que « nous sommes aujourd’hui à un tournant décisif et son vœux est que les énergies soient fédérées pour dégager une force dynamique. A l’écouter, la Bénin « est à la croisée des chemins et il faudra tout reconstruire ».  Son souhait, il n’a pas manqué de l’exprimer. C’est qu’en 2011, des actions hardies soient mises en œuvre afin de redonner espoir au peuple. « L’union, c’est la foi, c’est la solidarité, c’est la rotation… » Va-t-il marteler avant d’aller plus loin dans ses idées en déclarant qu’en « 2016, ce sera le tour de la RB ». Pour lui, il faut être clair sur cet aspect et il faut éviter la politique de la division au sein de l’union.

Le candidat Houngbédji dévoile sa vision

Dans son discours d’investiture d’environ 90 minutes, le candidat unique de l’Union fait la nation a présenté son projet de société aux filles et fils du Bénin. Sa vision est de faire du Bénin, un pays uni et prospère, en dotant d’un canevas pour son développement sur une longue période et susceptible d’adaptation périodique selon les contingences du moment, afin de le mettre véritablement sur les rails d’un développement conscient et planifié. Cet homme qui a déjà fermé ses 68 ans de vie, a inscrit les scandales enregistrés sous le régime du changement aux premières loges de son adresse. C’est ce qui l’a fait dire que son « ambition est de remettre de l’ordre dans la maison ». Me Houngbédji a martelé que le Bénin qu’il prendre en main le 06 avril est menacé de vie chère et de famine à cause des dernières inondations qui ont frappé non seulement le pays mais aussi plusieurs autres pays de l’Afrique et du monde. C’est pourquoi il pense développer une politique agricole afin de permettre aux Béninois de manger à leur fin. Par rapport au secteur de l’éducation, il a promis un ordinateur à chaque étudiant. De la politique budgétaire aux micro-finances via la gratuité de la césarienne, le candidat en trouve une part belle dans son projet de société. Mais en attendant 2011, il faut dire qu’il fait partie des premiers candidats en lice pour la Marina. De toute façon, il reste aux potentiels électeurs d’opérer leur choix en choisissant celui qui pourra œuvrer véritablement pour le développement du Bénin.

Prince BOCO

    Laissez une réponse