Promotion de l’Homosexualité au Bénin : Un Gérant d’Hôtels Privés Impliqué

8 Sep, 2008 | Par | Rubrique : A la une

Le doute ne doit plus être permis aujourd’hui et les patents doivent encore multiplier leur contrôle sur leur progéniture. L’homosexualité se développe actuellement chez nous au Bénin avec une vitesse qui donne l’effroi et le comble est l’implication très active de certaines personnalités qui n’hésitent pas à soutenir un gérant d’hôtels privés promoteur de cette horreur morale.

Arthur SETONDJI

Les Béninois ont toujours pensé que cette déviance morale est une maladie des seuls Blancs et que cela ne pourra jamais franchir nos frontières. La réalité, malheureusement, est tout autre car se développent depuis longtemps au Bénin de petits groupes d’extravertis qui ont déjà pris goût à cette pratique célébrée chez les Occidentaux.

Il est vrai que certains pays africains comme la Côte d’Ivoire et le Sénégal ont connu la naissance de leurs associations d’homosexuels il y a de nombreuses années. Il est également connu que cette pratique sexuelle se commet chez nous depuis fort longtemps.

Mais de grâce, pourquoi à cause de l’appât du gain facile doit-on permettre ou laisser des gérants d’établissements hôteliers à instituer cette maladie, venue d’ailleurs et inadaptée à nos racines coutumières ? Pourquoi inciter les jeunes à cette pratique ?

Il se trouve effectivement qu’aujourd’hui, la pratique de l’homosexualité donne à manger à des dizaines de nos compatriotes des deux sexes qui satisfont une clientèle particulière. De nombreuses confidences ne laissent plus la place au doute puisque les écoles secondaires sont déjà devenus des lieux où certains dépravés viennent chercher des proies faciles.

Ils sont donc innombrables ces enfants qui ont découvert et s’adonnent librement à cette pratique dans l’ignorance absolue de leurs géniteurs qui continent de croire avoir donné la bonne éducation à leur progéniture. Erreur ou naïveté ?

La responsabilité semble partagée dans la mesure où on dénombre des parents qui sacrifient le suivi de l’éducation de leurs propres enfants au profit de la recherche sans cesse effrénée de l’argent ou de la promotion sociale. Alors, ils doivent comprendre que des réseaux organisés sillonnent les établissements scolaires, singulièrement ceux du secondaire, à la recherche de chaire fraîche afin d’assouvir leur passion et leur vice.

Le Bénin, de l’avis de plusieurs connaisseurs, n’est actuellement pas loin de la perversion sexuelle à cause de la promotion ouverte qu’organise et que contrôle, sous la protection de certaines personnalités, un gérant d’hôtel qui y a trouvé un autre moyen de se remplir rapidement les poches.

C’est ainsi que sous le fallacieux couvert d’activités culturelles, des adolescents sont « invités » dans ces lieux où le sexe est devenu chose banale. De vieux Blancs débarquent avec des promesses pleines la bouches, les poches puis le bas ventre afin de souiller nos petits qui tombent souvent et facilement dans le piège d’où il leur est très difficile d’en sortir car ils ont du mal à s’ouvrir tôt, à leurs parents.

Si rien n’est fait, le Bénin risque de devenir dans quelques petites années une véritable plaque tournante de cette pratique sexuelle qui pousse ces promoteurs et acteurs à désormais se constituer en cartels véritablement redoutables et difficiles à anéantir.

Il urge que le gouvernement béninois mette tous les moyens en jeu pour rapidement venir à bout de ce nouveau mode fortement encouragé par ce promoteur hôtelier qui semble avoir la bienveillance de hautes personnalités. Des noms circulent déjà et on y découvre des figures assez emblématiques de notre vie sociale et politique de ces dix dernières années.

Mais il paraît que le Bénin serait un véritable paradis sexuel pour ces messieurs car aucune loi n’existerait, pour l’heure, mettant hors la loi les auteurs voire complices de cette nouvelle forme d’esclavage. D’où la floraison des proxénètes qui en font leur commerce. Voilà qui au lieu de réarmer moralement la jeunesse, lui offre par contre des possibilités de tomber dans la pratique de l’homosexualité. 
Affaire à suivre

    7 commentaires
    Laissez une réponse »

    1. L’homosexualité est une « maladie » de riches. Malheureusement le Bénin est un pays pauvre ! Nos responsables politiques sont des irresponsables corrompus. Ils n’ont pas les « couilles ». Encores mille ans de retard !

    2. Un bel exemple d’arrieration, cet article ! D’abord on y confond allègrement homosexualité et pédophilie (normal, dans notre pays…). Ensuite, on rejette la faute sur le méchant blanc forcément responsable de tous les maux de la société (c’est vrai que depuis l’indépendance, nos chères élites noires n’ont pas eu l’occasion de développer le pays). Enfin, on attaque les bouc-émissaires (les homosexuels dépravés et sectaires).

      Quand on sait que chez nous, la polygamie a encore cours plus ou moins officiellement, que les pratiques païennes infestent nos religions et que la corruption est monnaie courante, on se dit que la perversion n’est pas pratiquée que par les pédés.

      Il est vrai qu’il est toujours plus facile de critiquer la paille dans l’oeil du voisin que la poutre qui bouche notre propre vue…

    3. dans quel monde sommes ns, mon pays est en perte de direction. agissons vite et mainteant !!!!!!

    4. …franchmt je n xè mm qel definition donné à cet etat de choz … une anomalie cerebralllllll pire qe la folie qe Dieu m’en préserve!!!!; ns devons le plus rapidmt possible éradiqé cette malédiction….

    5. Certes je suis vraiment contre le tourisme sexuel et la pédophilie aussi bien hétéro qu’homo. Mais de là à dire que le fait d’être homo est une maladie, là vraiment vous exagérez beaucoup et franchement nous ne voyez pas beaucoup plus loin que votre nez. On en est encore là?
      Pour votre info, l’homosexualité n’est pas une maladie, et encore moins une maladie transmise par les hommes blancs… C’est une autre forme de sexualité et c’est tout!!!
      Apprenez à vous documenter avant d’écrire sur un sujet aussi sensible que vous ne maîtrisez pas du tout…. C’est pourtant ce que l’on vous apprend dans les écoles de journalisme non? Et surtout évitez les amalgames!!!

    6. L´homosexualité en Afrique c´est un fénomen ancien, aussi ancien que la Nature, se presente dans toutes les cultures, blanches, jeunes, rouges ou noires. Actuellement les societés plus developpés ont apri a l´accepter, car forme part de la diversité sexual propre de chaque personne. Il parait que dans certains secteurs du Benin existe une peur a accepter cette realité et certains personnes con tendences homosexuales comme l ´auteur de cette article essaient de cacher leus inclinations adoptant face au publique une position ultra contraire, c´est typic des homosexuals qu´il resten encore dans leurs armoires.

    7. Le diable a conqueri le monde si non cmt peut-on parler du mariage entr 2 sxe oppose?alrs k larticle123 du cpf prle de l’hoe et la fme en mariage.ayons du respt aux moeurs.

    Laissez une réponse