/* * This theme styles the visual editor to resemble the theme style, * specifically font, colors, icons, and column width. */ COMPTE RENDU DU CONSEIL DES MINISTRES DU 20 AOUT 2007 REPUBLIQUE DU BENIN | L'Autre Fraternité

COMPTE RENDU DU CONSEIL DES MINISTRES DU 20 AOUT 2007 REPUBLIQUE DU BENIN

20 août, 2007 | Par | Rubrique : Conseil des ministres

PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE

————-

SECRETARIAT GENERAL DU GOUVERNEMENT

————

C O M M U N I Q U E N° 14/PR/SGG/Com/Extra

Le Conseil des Ministres s’est réuni en séance extraordinaire le lundi 20 août 2007, sous la présidence effective du Président de la République, Chef de l’Etat, Chef du Gouvernement.

Au cours de la séance, deux communications ont été approuvées. Il s’agit :

des termes de référence pour le lancement de l’appel d’offres international en vue de la cession de l’outil industriel de la Société Nationale pour la Promotion Agricole (SONAPRA) et

des mesures énergiques prises pour assurer dans l’enceinte portuaire le respect du Code International pour la Sûreté des navires et des Installations Portuaires.

L’adoption des termes de référence pour le lancement de l’appel d’offres international en vue de la cession de l’outil industriel de la SONAPRA, s’inscrit :

d’une part, dans le droit fil de l’impulsion que le Gouvernement entend donner aux réformes structurelles afin de bâtir un environnement des affaires compétitif et attractif requis pour la construction d’une économie émergente ;

d’autre part dans le cadre de la promotion au Bénin de l’actionnariat populaire et d’un partenariat public-privé, gagnant gagnant destiné à développer la filière coton identifiée comme l’un des cinq (5) pôles prioritaires de développement pour la construction du Bénin émergent.

Suivant les termes de référence ainsi approuvés, lesquels découlent de la revue et de l’aménagement de la procédure pour la cession de l’outil industriel de la SONAPRA, notamment les dix (10) usines lancée en juin 2004, il a été retenu de créer une nouvelle Société d’Economie Mixte d’Egrenage de coton, dont l’actif sera constitué de l’outil industriel de la SONAPRA, celle-ci étant appelée à se recentrer dorénavant sur ses missions originelles de promotion des filières agricoles.

Le capital de la nouvelle Société d’Egrenage à créer présente une clé de répartition qui regroupera par le truchement du marché financier de l’UEMOA :

• le secteur privé qui sera majoritaire avec 45 % des actions ;

• l’Etat béninois qui détiendra 35 % lui donnant ainsi la possibilité, par sa présence au Conseil d’Administration de ladite Société, d’articuler les activités de cette dernière avec les objectifs de la politique de l’Etat dans le domaine du coton ;

• les collectivités locales : 5 % • les producteurs de coton : 5 % ; • le personnel de la SONAPRA : 3 % et • le public béninois et étranger : 7 % . Les ressources provenant de cette cession partielle de l’outil industriel de la SONAPRA seront affectées en priorité au financement de la mécanisation de l’agriculture, de la recherche agricole, de la diversification et de la promotion des filières agricoles intégrées, conditions indispensables à réunir pour faire de l’agriculture, le véritable levier de l’émergence du Bénin, susceptible de conférer à notre pays les atouts de puissance agricole régionale.

Dans la mise en œuvre de cette réforme, il sera tenu grand compte de la préservation du plan social visant à garantir les emplois au personnel.

S’agissant des mesures énergiques prises pour assurer le respect scrupuleux du Code ISPS dans le Port de Cotonou, l’enjeu est d’éviter le déclassement dudit Port dans l’intervalle de 90 jours à compter du 21 mai 2007, pour cause d’insécurité, de porosité de ses accès et de l’encombrement de son environnement par des personnes non autorisées et par des camions gros-porteurs qui y séjournent des jours durant à la recherche d’éventuels chargements.

Les dispositions exceptionnelles et spéciales entreprises ont permis d’obtenir des avancées notables dans :

le contrôle des accès aux installations portuaires ;

l’achèvement de la clôture de la façade marine du Port ;

la dotation des agents de sécurité du Port en radios et en appareils de communication ;

le renforcement de l’éclairage de la berge marine du Port ,

la définition des zones d’accès limité et l’application des mesures de contrôle d’accès et

la formation du personnel du Port au Code ISPS.

Des instructions ont été données au Ministre Délégué auprès du Président de la République, Chargé des Transports et des Travaux Publics pour suivre les efforts entrepris en vue d’adapter notre Port aux exigences de la mondialisation du transport, du commerce et des affaires.

Enfin, sur proposition du Président de la République, Chef Suprême des Armées, les promotions et nominations suivantes ont été prononcées :

. promotion au grade de Général de Division : . Général de Brigade BONI AMOUSSA Chabi, pour compter du 1e’octobre 2007 ; . Général de Brigade HESSOU Tissou Félix, pour compter du 1er décembre 2007. • nomination au grade de Général de Brigade : . Intendant Militaire de 1ère classe LAFIA Bio Kpo, pour compter du 1er juin 2007 ; . Intendant Militaire de 1ère classe DEGAN Biscotin, pour compter du 1er juillet 2007 ; . Intendant Militaire de 1ère classe GBIAN Robert, pour compter du 1er juillet 2007 ;

. Colonel OKE Soumanou, pour compter du 1er juillet 2007 ;

. Colonel SEMEGAN Lègba Cocou, pour compter du 1er août 2007.

En décidant de ces promotions et nominations, le Président de la République, Chef de l’Etat, Chef du Gouvernement et son Gouvernement tiennent à témoigner leur satisfaction et leur reconnaissance à l’égard des Forces Armées Béninoises et de leurs principaux Chefs qui :

d’une part depuis la Conférence Nationale des Forces Vives de la Nation de février 1990 s’acquittent de leurs missions républicaines dans un esprit patriotique avéré pour l’avènement et le renforcement de la Démocratie et de l’état de droit

et d’autre part, font montre de professionnalisme et de compétence sur tous les théâtres des opérations militaires où ils sont de plus en plus sollicités à travers le monde, valeurs et performances unanimement saluées par le l’ONU, la CEDEAO et les autres Armées.

Fait à Cotonou, le 20 août 2007

Le Secrétaire Général du Gouvernement,

Epiphane NOBIME.-

Be Sociable, Share!

Laissez une réponse